4.4 C
Courbevoie
lundi 30 janvier 2023
- Publicité -

Un budget de 17,3 millions d’euros pour l’établissement public interdépartemental Yvelines / Hauts-de-Seine

Le conseil d’administration, composé des conseillers départementaux des deux assemblées et présidé par Pierre Bédier, a débattu, ce jeudi, sur les orientations budgétaires 2023 de l'établissement public interdépartemental Yvelines / Hauts-de-Seine (EPI 78/92).

La fusion entre les deux départements n’a pas eu lieu, mais leur établissement public commun perdure. Depuis sa création en février 2016, l’établissement public interdépartemental Yvelines / Hauts-de-Seine (EPI 78/92) permet aux deux départements de l’Ouest parisien de mutualiser leurs moyens dans plusieurs domaines, notamment le réseau routier. Le budget 2023 d’un montant de 17,3 millions d’euros de l’établissement s’inscrira dans la continuité des budgets des années précédentes.

« Grâce à l’amélioration continue de la qualité de service rendu à l’usager, et des économies d’échelle importantes par les groupements de commandes, l’EPI 78/92 apporte la preuve d’un fonctionnement opérationnel sans dépense, ni administration supplémentaire, en s’appuyant uniquement sur les moyens mis à sa disposition par les deux collectivités », indiquent les deux départements dans un communiqué.

Ce budget comprend 12,9 millions d’euros (correspondant au cumul des dépenses en année pleine des deux départements) pour l’entretien et l’exploitation du réseau routier départemental. Le programme d’entretien et d’exploitation des réseaux routiers départementaux regroupe l’ensemble des dépenses relatives à l’entretien et à l’exploitation des 1 910 kilomètres de routes départementales, 825 ouvrages d’art et 1 051 carrefours des deux collectivités.

Pour l’archéologie préventive une enveloppe de 694 000 euros en dépenses et 967 000 euros de recettes propres sont prévues. « Le service d’archéologie préventive est habilité pour la réalisation de diagnostics prescrits dans son ressort territorial et l’exécution de fouilles d’archéologie préventive sur le territoire de la région Île-de-France pour les périodes chronologiques allant du Paléolithique à l’Epoque moderne par le Conseil national de la recherche archéologique », indique le communiqué précisant qu’il s’agit d’un budget annexe de l’EPI 78/92, et qui sera amené à être clôturé en cours d’année dans la perspective d’évolution de cette compétence vers une structure indépendante. En 2023, le service devrait entreprendre huit diagnostics et quatre fouilles.

Enfin les élus ont voté un budget de 197 000 euros pour le volet de l’adoption, en augmentation par rapport à 2022, du fait d’une prévision de recrutement de psychologues. « Avec un bassin de trois millions d’habitants, le service interdépartemental est le plus important de France et peut ainsi se faire l’écho des besoins du public auprès des instances nationales et internationales », précise le communiqué.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles