25 C
Courbevoie
mercredi 24 juillet 2024
- Publicité -

L’EDC Business School lance son plan strategique « ExpanDC 2027 »

L’EDC Paris Business School vient de lancer « ExpanDC 2027 », son plan stratégique pour 2023-2027.

Fondée en 1950, l’EDC Paris Business School veut rester dans la liste des plus grandes écoles de commerces françaises. L’école installée aux portes de La Défense, rue Roque de Fillol à Puteaux, a dévoilé « ExpanDC 2027 », son plan stratégique pour 2023-2027.

« Basées sur les grands enjeux d’aujourd’hui et les valeurs fortes de l’école », les ambitions de ce plan stratégique sont de poursuivre la croissance, de consolider la reconnaissance académique et de confirmer le statut de l’EDC comme la grande école des créateurs et développeurs d’entreprises », indique l’école.

Ce nouveau plan stratégique a pour objectif de renforcer l’accompagnement des étudiants dans le développement de leurs capacités à « comprendre et à appréhender » le fonctionnement des entreprises. Inspiré par la dynamique de croissance initiée depuis plusieurs années, ExpanDC 2027 a été construit autour des trois domaines de leadership de l’école : l’entrepreneuriat, le business développement et le management du luxe.

« Dans le contexte actuel, nous ne pouvons plus opposer croissance rentable et durable », explique William Hurst, le directeur général de l’EDC. Dans l’objectif d’accélérer la prise en compte des enjeux du développement durable dans la formation et les travaux de recherche, ce nouveau plan stratégique envisage un traitement des trois grandes thématiques de l’école en intégrant pleinement la dimension durable.

Un semestre d’enseignement obligatoire dédié à la Responsabilité Sociétale des Entreprises

Dès la rentrée 2023, l’école proposera un semestre d’enseignement obligatoire en tronc commun dédié à la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). « C’est un vrai choix fort de l’école d’aller plus loin sur ce sujet en adaptant nos axes de recherche et en proposant bien plus qu’un cours par an sur cette thématique », insiste William Hurst.

« Avec un parcours étudiant-entrepreneur accessible dès la première année, trois programmes dédiés à l’entrepreneuriat et un incubateur ‘EDCube’, l’école est reconnue comme le leader français sur l’entrepreneuriat », se félicite l’EDC qui compte s’appuyer sur son réseau d’alumni « expérimentés et engagés » via le programme de mentorat et des financements. L’école à l’ambition ainsi de densifier les activités de son incubateur en mettant en place un nouveau fond d’amorçage de plus de 500 000 euros. « Notre volonté est de faire tourner nos investissements et d’accompagner le développement de plusieurs entreprises lancées par de jeunes diplômés, sans se limiter à 2-3 secteurs », détaille le directeur de l’école.

L’EDC promet que le Business Développement durable « est au cœur de son ADN », d’une part, grâce à la mise en place de deux troncs communs d’enseignement où 100 % des étudiants sont formés au Management Responsable et au Business Développement et d’autre part, avec ses trois programmes entièrement dédiés au Business Développement.

Dans la mise en place du nouveau plan stratégique, l’école compte s’appuyer sur l’expertise de son laboratoire de recherche orienté croissance & développement durable pour proposer des cours obligatoires sur les « business models innovants ». En complément, l’école a également l’ambition d’être une référence sur les enjeux des Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) avec la création d’un baromètre dès cet automne. « L’objectif de ce baromètre ETI est de rayonner à l’échelle européenne d’ici 2027 », précise William Hurst.

Un nouveau campus au Caire

École leader dans le secteur du luxe, l’EDC Paris Business School souhaite faire bénéficier ses étudiants de son expertise avec la mise en place d’une nouvelle chaire « entrepreneuriat et luxe », ainsi que d’un cours obligatoire sur la « luxurisation » de l’économie dès septembre 2023.

« À l’heure où le savoir n’est plus le seul élément différenciant, les soft skills prennent une place de plus en plus prépondérante. Aujourd’hui, les entreprises cherchent principalement des talents qui ont une capacité à appréhender la complexité, à gérer la diversité sous toutes ses formes et qui savent apprendre à apprendre », raconte William Hurst. Au-delà de l’instauration d’un concours d’éloquence et d’un « Slam Contest » déjà proposé aux étudiants, l’école étend son module « soft skills » en dispensant dès 2023, trente heures par an lors des trois premières années, puis soixante heures en quatrième et cinquième année.

Pour piloter et accompagner les changements du nouveau plan stratégique, l’école a annoncé avoir renforcé son pôle académique avec l’arrivée de Lionel Lavergne en tant que directeur des études et la nomination de deux nouvelles directrices académiques pour renforcer la direction des programmes : Camille Cherkaoui, en charge du Bachelor et des MScs et Alya Mlaïki, en charge du Programme Grande École (PGE).

Par ailleurs, dans le but d’intensifier son développement international et après l’ouverture d’un campus associé à Barcelone en 2021, l’EDC Paris Business School annonce le lancement en septembre 2023 d’un nouveau campus associé en Égypte, au Caire. Sur place, l’école déploiera un semestre de cours pour son PGE puis proposera des Master of Science (MSc) en formation initiale.

« Avec 75 % de la population qui a moins de trente ans, l’implantation d’un nouveau campus en Egypte est un choix ambitieux et original puisque peu d’écoles internationales sont présentes sur ce territoire alors qu’il est un acteur moteur du développement de l’Afrique anglophone et du Moyen-Orient », affirme William Hurst.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles