1.6 C
Courbevoie
samedi 6 mars 2021

Un car s’embrase dans le tunnel de l’A14

L’autocar du réseau Express A14 a été complètement détruit par le feu après une défaillance technique.

Petite frayeur matinale pour les passagers de ce car. Ce samedi matin vers 6h30 un autocar du réseau Express A14 d’Ile-de-France Mobilités (IDFM) s’est embrasé au beau milieu du tunnel de l’A14 Nanterre-La Défense. Le véhicule qui venait de Mantes-la-Jolie et se dirigeait vers le quartier d’affaires de La Défense a pour une raison encore inconnue, mais dont la défaillance technique fait peu de doute, pris feu. Après avoir constaté un dégagement de fumée le chauffeur a eu le bon réflexe d’arrêter son véhicule et d’évacuer la vingtaine de passagers.

Une trentaine de pompiers sont intervenus très vite pour venir à bout du sinistre à l’aide de neuf véhicules et deux lances. Vers 8 heures le feu était totalement maitrisé. « Le problème lors d’un incendie dans les tunnels pour les pompiers c’est le manque de visibilité et la chaleur. Ça fait l’effet d’un four », explique un porte-parole de la BSPP. Les passagers ont eux été rapidement pris en charge par un autre car de cette même ligne pour être conduits à bon port.

Par mesure de sécurité le trafic du métro sur la ligne 1 qui vient se loger entre les deux axes du tunnel de l’A14 a été interrompu entre La Défense et Porte Maillot durant toute la durée de l’intervention des soldats du feu.

Si l’incendie n’a fait aucune victime il a en revanche causé pas mal de dégâts. Outre le car qui a été complètement ravagé, les flammes ont également détruit plusieurs équipements du tunnel. Coupé dans les deux sens, le tube Paris vers la province a pu rouvrir vers midi ce samedi. En revanche le tunnel en direction de Paris reste toujours fermé sur toute sa longueur le temps que les réparations soient faites. Une déviation se fait via la D914, le boulevard des Bouvets, le boulevard Aimé Césaire et le boulevard circulaire.

Bien que rares, les incendies dans les tunnels sont pris au sérieux. Après le drame du tunnel du Mont-Blanc, une loi avait été votée pour mettre aux normes les équipements routiers de plus de 300 mètres. Long d’un peu plus de quatre kilomètres et composé de deux « tubes », le tunnel de La Défense a fait l’objet à la fin des années 2000 d’un vaste programme de modernisation des organes de sécurité. Des revêtements anti-feux ont été posés sur les parois de l’ouvrage, de nouvelles caméras et barrières installées et des issues de secours créées.

Vendredi dernier à quelques encablures de La Défense, un autre bus, cette fois-ci de la RATP a également pris feu sur l’avenue Georges Clemenceau de Nanterre.

Le véhicule a été complètement détruit – M.Lefevre / BSPP

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles