3 C
Courbevoie
vendredi 2 décembre 2022
- Publicité -

Franchir la Seine est maintenant plus facile avec la nouvelle passerelle piétonne d’Eole

SNCF Réseau a inauguré le 15 septembre dernier la nouvelle passerelle « mode doux » de Bezons.

Les piétons et cyclistes ne sont pas près de voir passer les trains d’Eole. Si le prolongement du RER E vers Mantes-la-Jolie par La Défense a pris beaucoup de retard, un premier équipement public a été ouvert. SNCF Réseau qui porte le prolongement d’Eole vers l’Ouest a achevé la nouvelle passerelle « mode doux » de Bezons, permettant de relier plus aisément Nanterre et les villes de Bezons (95) et Houilles / Carrières sur Seine (78), en franchissant la Seine au-dessus de l’Île Saint-Martin. L’équipement a été inauguré le 15 septembre dernier par les élus locaux dont Pierre Bédier (LR), le président des Yvelines et Éric Berdoati (DVD), maire de Saint-Cloud, vice-président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine, chargé des Transports.

« Cette passerelle est le fruit de l’écoute des territoires riverains du projet Eole. C’est pendant la concertation sur les travaux du nouveau viaduc ferroviaire de Bezons qu’est née l’idée de profiter des très importants travaux à venir pour réaliser une infrastructure supplémentaire, réservée à la mobilité non motorisée », indique SNCF Réseau.

La passerelle de Bezons a été inauguré le 15 septembre – Defense-92.fr

L’équipement vient longer le pont SNCF où circulent actuellement les trains des lignes J, TER et Intercité, en se greffant sur le « saut-de-mouton » nouvellement créé pour que les RER E viennent s’insérer dès 2025 sur les voies SNCF. La nouvelle passerelle longue de 377 mètres pour cinq mètres de large est dotée d’une charpente de 930 tonnes pour le tablier et 200 tonnes pour les dix consoles métalliques

Au total cette couture urbaine s’étire sur plus d’un kilomètre. Elle comprend une chaussée dédiée aux vélos et une chaussée réservée aux piétons, accessible aux personnes à mobilité réduite. En offrant un nouveau franchissement de la Seine, elle réduit fortement les temps de trajet pour de nombreux riverains qui n’ont plus besoin de transiter par le Pont de Bezons (situé 1,5 kilomètres) ou le pont de Chatou (à plus de 4 kilomètres). « Par exemple, on peut désormais relier en vélo le centre-ville de Houilles et l’université de Nanterre en moins de quinze minutes (deux fois plus vite qu’auparavant) », précise SNCF Réseau. Ne reste désormais plus qu’à la ville de Nanterre et au département des Hauts-de-Seine de réaménager les abords de la passerelle qui sont pour l’heure pas très qualitatifs…

La passerelle de Bezons permet de franchir plus facilement la Seine – Defense-92.fr

Le montant total des travaux pour les ouvrages d’art est de 60 millions d’euros (Projet Eole) dont 8,2 millions pour la passerelle mode doux, financée par la communauté d’agglomération Saint-Germain Boucle de Seine (25 %), le Conseil départemental des Hauts-de-Seine (25 %) et des Yvelines (25 %), la région Ile-de-France (24,21 %) et la ville de Nanterre 0,79 %). Débutés en 2017 et achevés au printemps dernier, les travaux ont été réalisés par Eiffage Génie Civil, Spie Fondations, pieux et fondations, ETMF et Eiffage Métal.

« Ce chantier a aussi permis de renforcer notre engagement sociétal et la démarche d’insertion professionnelle ambitieuse portée par le projet, ainsi que d’apporter des effets positifs aux territoires traversés, se félicite SNCF Réseau. Plus qu’un objectif quantitatif, de 700 000 heures d’insertion en sept ans, c’est surtout un objectif qualitatif qui est porté par le projet avec des parcours qualifiants permettant un retour à l’emploi durable sur des profils et des métiers dont on sait le besoin et l’offre pour cette prochaine décennie avec tous les projets franciliens de mobilité ».

La passerelle de Bezons a été réalisée dans le cadre du projet d’Eole – Defense-92.fr
- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles