9.4 C
Courbevoie
mercredi 19 mai 2021

Booba enflamme la Paris La Défense Arena

Dans une salle comble le « Duc de Boulogne » a su assurer le show pour ce qui a été le plus grand spectacle de sa carrière. « Merci d’être venus nombreux, vous ne m’avez pas lâché », à lâché Booba devant les quelques 32 000 spectateurs venus assister à son concert samedi soir à la Paris La Défense Arena. Après sa retentissante bagarre estivale à l’aéroport d’Orly avec son ennemi juré Kaaris suivie du procès, le rappeur français a retrouvé son public qui était au rendez-vous.

Sur une scène décorée d’une carlingue d’avion et équipée d’une dizaine d’écrans géants, l’homme de 41 ans, a assuré seul le show dans une salle qui reprenait en cœur chacun de ses morceaux.

Grâce à une avancée de la scène sur la fosse la star a régulièrement été à la rencontre de ses fans notamment lorsque l’une d’entre eux parvint à monter le rejoindre. En cadeau elle aura le droit à une bouteille de whisky tendue par Booba.

Pendant plusieurs heures la star native de Boulogne-Billancourt et aujourd’hui habitant en Floride a entamé plusieurs de ses titres phares comme « Drapeau noir », « Wesh Morray », « Tombé pour elle », « Boulbi » et « Scarface ».

Mais la hache de guerre ne semble pas enterrée avec son ennemi Kaaris et çà le rappeur le fait savoir. Booba décide de supprimer les paroles de son rival sur le titre « Kalash » qu’ils chantaient ensemble en 2012 avant leur brouille. Au moment où Kaaris est censé glisser son couplet Booba se contente de faire une petite allusion à sa bagarre en serrant la main d’un de ses gardes du corps en bord de scène en lâchant « Vous l’avez vu à Orly lui ? ».

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles