17.1 C
Courbevoie
samedi 15 juin 2024
- Publicité -

Le chantier d’Arboretum, le méga-campus en bois touche à sa fin

Lancés fin 2020, les travaux de l’énorme campus Arboretum touchent à leur fin. WO2 et BNP Paribas Real Estate, les deux promoteurs du projet pour Icawood s’attellent maintenant à remplir les 112 000 mètres carrés de bureaux de cette « ville foret ».

Parties, les grues ont laissé place à un énorme campus. Lancés fin 2020, en pleine pandémie, les travaux de l’énorme campus Arboretum vont s’achever dans quelques mois. Érigée à Nanterre, sur le site des anciennes Papeteries de la Seine, cette « ville forêt », comme aiment l’appeler WO2 et BNP Paribas Real Estate, les promoteurs de l’opération à 700 millions d’euros portée en partie par Icawood (le fonds lancé par Icmap et Ivanhoé Cambridge), impressionne.

Composé de cinq bâtiments (Amandier, Biloba, Douglas, Cèdre et Épicéa), le campus imaginé par les agences d’architectes Leclercq Associés, Nicolas Laisné Architectes, DREAM Architecture et Hubert et Roy s’enracine dans un vaste espace de neuf hectares faisant face à la Seine et son parc départemental du Chemin de l’Île et entouré par les autoroutes A14 et A86 ainsi que les voies du RER A. Totalisant une surface de 125 000 mètres carrés, les cinq immeubles ne dépassant pas les sept niveaux abritent 112 000 mètres carrés, auxquels s’ajoutent près de 13 000 mètres carrés.

Le campus offre un parc privatif de six hectares – Defense-92.fr

Ce vaste campus se distingue par le matériau choisi pour la structure des édifices. Si le béton compose les fondations, les noyaux, et le premier niveau de chacun des immeubles, pour le reste, c’est du bois massif CLT qui a été choisi, plus précisément de l’épicéa. Une première à cette échelle pour un projet tertiaire d’une telle envergure. De quoi réduire l’empreinte carbone du campus de moitié.

Les futurs locataires d’Arboretum pourront surtout bénéficier d’une consommation d’énergie réduite, et donc réaliser d’importantes économies financières. Pour le chauffage et la climatisation, les besoins seront couverts jusqu’à 80 % par la géothermie. Une partie des eaux pluviales sera réutilisée pour couvrir les besoins du bâtiment, notamment pour les sanitaires.

Les cinq bâtiments du campus Arboretum offriront de grands espaces de travail – Defense-92.fr

Arboretum bénéficie d’un vaste parc privatif d’environ six hectares orné de nombreux végétaux et d’un grand potager pour combler l’appétit des salariés du campus. Arboretum sera en effet doté de huit espaces de restauration variés.

Implanté sur l’ancien site industriel des Papeteries, Arboretum ne fait pas totalement table rase du passé. Deux anciennes structures monumentales en béton ont été conservées pour accueillir des salles de réunions et de conférences de l’opérateur Comet Meetings, un restaurant, ou encore une salle d’escalade arkose&co.

Si Arboretum semble, de prime abord, éloigné de tout, les porteurs du projet rejettent cette critique. « Nous sommes à six minutes à pied de la gare RER et Transilien de Nanterre-Université », assure Vincent Robert-Daubin, directeur du campus Arboretum. Le campus bénéficie également de sa position idéale en bordure des autoroutes A14 et A86.

Deux anciens bâtiments des Papeteries ont été conservés – Defense-92.fr

Les dernières finitions vont se poursuivre jusqu’au début de l’année prochaine avant une livraison de l’ensemble programmée dans le courant du deuxième trimestre. D’ici là Icawood, WO2 et BNP Paribas Real Estate vont devoir convaincre des locataires de venir poser leurs valises dans ce « Center Parcs » du bureau, –candidat malheureux pour accueillir le futur siège de TotalEnergiesrécompensé en 2022 d’un Mipim Awards.

Hormis le Cèdre, qui pourra être occupé par plusieurs entreprises, chacun des quatre autres bâtiments est destiné à accueillir un ou deux occupants. Pour l’instant, si aucun bail n’a encore été signé, WO2 affirme que les marques d’intérêt pour Arboretum ne manquent pas, avec des entreprises désireuses de se mettre au vert. « Nous avons une attractivité d’environ deux visites quotidiennes », note Vincent Robert-Daubin. « Nous avons des sociétés de La Défense, du centre de Paris, de La Garenne-Colombes ou de Rueil-Malmaison qui s’intéressent au campus », précise t-il. Alors Arboretum marquera t-il le bureau de demain ?

Le potager d’Arboretum a déjà été planté – Defense-92.fr
- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles