7.6 C
Courbevoie
lundi 6 février 2023
- Publicité -

Pour son développement en France, heycar a choisi la solution WeWork

Lancée en 2017 en Allemagne et arrivée dans l’hexagone il y a un peu plus d’un an, la plateforme heycar a décidé d’installer ses bureaux français dans le centre WeWork de La Défense.

La souplesse des bureaux partagés de WeWork, c’est ce qu’a préféré heycar. Fondé en 2017 par le groupe Volkswagen, puis lancé au Royaume-Uni en 2019 et en Espagne en 2020, heycar a de grandes ambitions pour son développement européen qui passe par la France. C’est à la fin 2021 que la jeune entreprise spécialisée dans la vente en ligne de véhicules d’occasions récents (en BtoC) a fait son arrivée dans le pays.

Après son implantation en Espagne, heycar a rapidement grandi et ses bureaux classiques barcelonnais sont alors devenus trop étriqués. Pour plus de souplesse immobilière la start-up a décidé de passer par l’acteur américain spécialisé dans le coworking et le bureau opéré, WeWork. « En France nous avons regardé plusieurs tours à La Défense pour des baux classiques », admet Niels Bolher, le directeur général de heycar en France. Et très vite la solution espagnole s’est appliquée en France. A l’issue d’un appel d’offres de six mois, WeWork a ainsi été le grand vainqueur. « Si on grandit très vite on a la possibilité de prendre plus d’espace », poursuit Niels Bolher. L’autre point décisif pour heycar de passer chez WeWork fût la possibilité d’occuper les espaces de coworking de la vingtaine de centres parisiens mais aussi des quelques 600 centres dans le monde.

L’espace cuisine du centre WeWork Bellini de La Défense – DR

Séduit par les locaux de WeWork ouverts en 2020, heycar s’est déployé en octobre 2021 dans un étage privatisé d’une capacité de 250 postes de travail du centre Bellini, à la Défense. Pour l’heure heycar compte une vingtaine de salariés en France. A ces équipes s’ajoutent celles de Carizy (une quarante de salariés), une plateforme similaire (mais en CtoC) que l’entreprise a racheté à Renault lorsque le constructeur français est entré dans son capital en décembre 2021. « A la fin 2023 nous ambitionnons d’être plus d’une centaine de personnes », indique Niels Bolher.

Le choix du centre WeWork de La Défense s’est fait avant tout par sa position géographique et le lieu d’habitation des salariés. « L’offre des transports nous a séduit tout comme la présence des nombreux restaurants et des bars », glisse Niels Bolher.

Comme la plupart des entreprises françaises heycar, permet à ses collaborateurs de profiter du travail à distance. « Nous avons une chartre qui permet de travailler de zéro à cinq jours en télétravail », souligne Niels Bolher.

L’installation d’heycar dans le centre Bellini fait le bonheur de WeWork, le pionnier des espaces de coworking nouvelle génération. « Le taux de remplissage dans notre centre Bellini est très bon. On a de très beaux résultats », se félicite pour sa part Rebecca Nachanakian, directrice générale de WeWork Europe du Sud, Benelux et Pays Nordiques. Après avoir renoncé à ouvrir son énorme centre au pied de la Grande Arche, WeWork ne s’interdit rien et pourrait s’étendre dans le quartier d’affaires si l’occasion se présente. « Tout dépendra de la demande », glisse Rebecca Nachanakian.

Un des espaces commun du centre WeWork Bellini – DR
- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles