9.9 C
Courbevoie
samedi 8 mai 2021

La transformation d’un espace de jeux à Nanterre inquiète les habitants de la résidence HLM Fraternité

L’Association UNLI du Groupe MH de Nanterre s’est offusquée dans un communiqué d’un « manque de concertation » de la mairie pour la transformation d’un espace de jeux. De son côté la majorité dénonce de fausses accusations.

La transformation à venir d’une aire de jeux à Nanterre est au cœur d’une polémique. L’Association UNLI du Groupe MH de Nanterre s’est offusquée dans un communiqué d’un « manque de concertation » de la mairie pour la transformation d’un espace de jeux pour enfants avec terrain de basket situé au pied de la résidence HLM de la Fraternité (Un immeuble appartenant à Hauts-de-Seine Habitat), le long du boulevard Pesaro. De son côté la majorité dénonce de fausses accusations.

« La mairie de Nanterre envisage de supprimer un espace de jeux public pour le transformer en un terrain de sport réservé uniquement à l’école primaire voisine, supprimant un espace d’intérêt général en un espace privé. Cette décision prise unilatéralement sans concertation avec les représentants de locataires que nous sommes est injuste et prive les locataires et en particulier leurs enfants, d’un espace de détente et de jeux au pied de chez eux », s’est agacé Alexandre Guillemaud, le président de l’UNLI et élu d’opposition de Nanterre.

Une accusation que rejette formellement la majorité municipale. « La proposition de la ville n’est pas de supprimer cet espace de jeux situé au pied de l’immeuble Fraternité mais au contraire, de lui redonner une seconde vie », se défend Zahra Boudjemaï, première adjointe au maire et élue en charge du quartier du Parc Nord pour qui cet espace « n’est plus utilisé depuis de longues années par les habitants du quartier, faute d’équipements de qualité ».

Si la ville reconnait qu’une partie de cette aire de jeux va être amputée pour permettre les installations de chantier de rénovation de l’école Maxime-Gorki, elle promet de recréer un ou deux terrains de basket neufs en contrebas des terrains actuels et que la démarche se fera en concertation avec habitants. « Ce terrain sera ouvert en permanence au grand public, pour une pratique libre, notamment les soirs et week-ends », assure Zahra Boudjemaï.

Reste que ces travaux programmés inquiètent Alexandre Guillemaud. « Les locataires subissent déjà, depuis plusieurs années, un environnement en travaux et de nombreux nuisibles, ce seul espace public enlève ce moyen d’évasion pour les petits nanterriens du groupe MH. De plus, ce terrain de sport va apporter des nuisances sonores considérables à ajouter aux travaux de construction des immeubles voisins », précise l’élu d’opposition pour qui ces nouvelles constructions « vont enclaver l’immeuble Fraternité ».

Le terrain de basket qui est aujourd’hui dans un état dégradé va être remanié par la ville de Nanterre – Defense-92.fr

« Notre association a demandé, par la voix de son président, Jean-Claude Molho, une réunion avec le maire, a l’hôtel de ville de Nanterre, à la suite d’une pétition signée par plus de la moitié des 300 locataires de l’immeuble, afin d’échanger sur ce projet, aucune réponse n’a été donnée à ce jour », s’offusque Alexandre Guillemaud.

Là encore, la municipalité rejette les reproches. « Les deux amicales de locataires présentes dans l’immeuble Fraternité ont été rencontrées en amont pour leur présenter ce projet, le 10 février pour la CGL et le 15 février pour l’UNLI. Suite à un premier courrier de l’UNLI, avec mon collègue Ousman Diaby, adjoint au maire en charge du quartier du Parc Sud, nous avons proposé aux deux amicales de locataires, la CGL Fraternité et l’UNLI, de participer à une réunion sur site. L’objectif était de poursuivre l’échange avec les amicales de locataires avant le lancement de la concertation grand public, prévue fin avril », rajoute Zahra Boudjemaï affirmant que l’UNLI a « décliné cette proposition », ce qui n’est pas apparu pour elle « comme une grande ouverture au dialogue ». Et de rajouter « Cette réunion s’est tenue en présence du bailleur de l’immeuble Fraternité, Hauts-de-Seine Habitat, qui a rappelé sa disposition à travailler avec la ville sur ce projet ».

« Les locataires ne peuvent subir plus de nuisances, ils demandent la révision immédiate de ce projet et que la mairie de Nanterre travaille en pleine concertation avec l’association les représentants depuis 1978 », martèle Alexandre Guillemaud.

La ville promet que les discussions avec le voisinage vont se poursuivre avec une concertation numérique sur le site internet de la commune dès le 19 avril prochain. « Ces deux temps de concertation sont ouverts à l’ensemble des habitants du quartier et notamment aux habitants de l’immeuble Fraternité, qui vont recevoir un flyer d’invitation dans leur boîte aux lettres », indique la ville rajoutant qu’en parallèle une concertation avec les jeunes du quartier a été entreprise sur leurs attentes. « La préoccupation de la ville est également d’offrir à ces jeunes une option alternative leur permettant de pratiquer leur sport favori », conclu Zahra Boudjemaï.

La ville de Nanterre promet que les discussions avec le voisinage vont se poursuivre avec une concertation numérique – Defense-92.fr

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles