16.1 C
Courbevoie
mardi 4 octobre 2022
- Publicité -

Tous les mardis durant quatre heures ces salariés de Worldline sont en grève

De nombreux salariés de Worldline sont en grève tous les mardis pendant quatre heures afin de demander à leur direction des augmentations de salaire.

Ils ne veulent rien lâcher. Depuis trois semaines déjà, à l’initiative de l’intersyndicale CFDT, FO, CFE-CGC, CFTC et CGT, de nombreux salariés de Worldline, se mobilisent tous les mardis, durant quatre heures pour exiger de leur direction des augmentations de salaire.

Pour la troisième journée d’action ils étaient une petite centaine à s’être réunis ce mardi après-midi au pied de la tour Voltaire, siège depuis décembre dernier de la multinationale française de services de paiement et de transactions. D’autres rassemblements ont été organisés sur les différents sites de Worldline en France, notamment à Seclin (59), Blois (41), Tours (45) ou Lyon (69).

« Il n’y a plus de dialogue social avec la direction. Notre société fait beaucoup de bénéfices et le partage de richesse n’existe plus », fustige Bouhary Mouhamadmansour, DSC adjoint chez Force Ouvrière. L’intersyndicale réclame aujourd’hui 2 500 euros d’intéressement et une augmentation générale de 150 euros par mois pour tous les salariés, bien loin de la prime énergétique de 25 euros par mois proposée par la direction du groupe, d’une autre prime de 200 euros pour les salaires inférieurs à 60 000 euros par an et d’une compensation de l’intéressement en 2023. « Ce n’est pas suffisant », estime Vincent Biaggi, délégué central CFDT.

Face à ce blocage avec la direction, le mouvement de grève a été reconduit pour mardi prochain, toujours entre 14 et 18 heures.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles