17.5 C
Courbevoie
jeudi 6 octobre 2022
- Publicité -

Paris La Défense va rénover son parking Michelet

L’établissement public chargé d’aménager et gérer le quartier d’affaires a récemment lancé un appel d’offres pour attribuer la maitrise d’œuvre en vue de la rénovation du parking Michelet.

L’un des parkings publics de Paris La Défense les plus récents va subir une vaste modernisation. Construit au début des années 70 mais ouvert qu’au milieu des années 80, le parking Michelet situé dans le quartier du même nom va subir une importante rénovation pour accompagner le The Link, le futur siège de TotalEnergies mais aussi le nouvel immeuble Carré Michelet ainsi que la rénovation de l’immeuble Galilée.

L’établissement public chargé d’aménager et gérer le quartier d’affaires a récemment lancé un appel d’offres pour attribuer la maitrise d’œuvre en vue de la rénovation du parking Michelet.

Ce parc de stationnement comprend quatre niveaux de sous-sol, la couverture du parking étant la dalle du Cours Michelet. Chaque niveau s’apparente à un rectangle de 250 mètres de longueur pour 75 mètres de largeur. Il possède une capacité de 2 613 places et est constitué de quatre compartiments de deux cellules, indépendants dans leur fonctionnement.

L’objectif de cet appel d’offres pour l’établissement public est d’attribuer la maitrise d’œuvre en vue de la rénovation complète de ce parking, dont la gestion sera par la suite assurée par Q-Park, le nouveau délégataire.

Le parking Michelet est actuellement fermé pour moitié (les cantons 3 et 4, situés à l’Est du parking). Ces cantons ont été fermés au public en janvier 2021 pour permettre le démarrage de travaux de désamiantage. Ces travaux ont débuté en juin 2021 par un chantier test avant le démarrage prévu des travaux de désamiantage proprement dits à la fin de l’année 2021 pour une durée estimée d’un an environ pour les cantons 3 et 4.

Cette importante modernisation doit permettre de désamianter le parc de stationnement. C’est justement dans les cantons 3 et 4 que Paris La Défense a fait réaliser un premier diagnostic complet, avant travaux, de présence de matériaux amiantés et de plomb dans le parking en 2019. L’objectif a été de mener un test de retrait des plaques de coffrage en amiante-ciment situées entre les poutres de structure du parking et affleurant aux plafonds.

Un test réalisé à l’été 2020 qui n’a pas été « totalement concluant » pour Paris La Défense car les plaques sont très fortement accrochées avec la structure et ne se désagrègent pas du tout. « Il a été décidé de retirer un maximum de matériaux amiantés, même si la totalité des plaques en amiante-ciment ne peut pas être retirée », affirme l’établissement qui indique que des méthodes « alternatives » seront étudiées par le MOE de désamiantage en parallèle du démarrage de la mission objet du présent marché.

Outre le désamiantage, le programme de rénovation comprendra également la totalité de la réfection du second-œuvre comme la peinture, la signalétique, l’éclairage, le Système de Sécurité Incendie (SSI), la sonorisation, l’aide à l’exploitation ou encore la vidéosurveillance. Q-Park, le nouvel exploitant des parkings de La Défense prendra en charge un certain nombre de postes du second-œuvre et la mise en place des équipements de courants faibles d’exploitation, précise Paris La Défense.

La durée de travaux pour une intervention avec un désamiantage léger serait d’environ vingt-quatre mois selon Paris La Défense. Mais avec une hypothèse de désamiantage lourd, la durée totale de travaux serait beaucoup plus longue en passant à 36 mois.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles