13.8 C
Courbevoie
mardi 24 mai 2022
- Publicité -

Avec Q-Park les parkings de La Défense prennent un nouveau départ

Après plus de deux décennies de gestion Indigo, Paris La Défense a décidé d’attribuer la concession des parcs à Q-Park.

C’est un changement qui est passé quasiment inaperçu auprès des quelques 160 000 salariés du quartier d’affaires au moment même où les cadres de La Défense sont retournés massivement en télétravail. Après plus de deux décennies de gestion des quelques 20 000 places de parking de La Défense, Indigo, l’ex-Vinci Park a passé la main à Q-Park, le nouveau délégataire pour les huit prochaines années, des parcs de stationnement de Paris La Défense.

Une transition préparée en trois mois seulement qui s’est déroulée sans encombre durant la nuit du Nouvel An. « La reprise s’est très bien passée. Nous avions un peu d’appréhension car les systèmes sont très technologiques. Au moment où Indigo est parti il a coupé ses réseaux et il a fallu que nous connections les nôtres », confie Michèle Salvadoretti, la directrice générale de Q-Park France qui compte près de 2 000 contrats d’abonnement à La Défense (du particulier ne disposant que d’une place, au plus gros client qui en loue plus de 2000). Sur l’aspect social, 54 anciens salariés d’Indigo ont été repris par Q-Park qui compte dans ses effectifs de La Défense une équipe d’une soixantaine de personnes.

Pour les quatorze parkings que gère désormais Q-Park à La Défense, le nouveau délégataire promet un plan d’investissement pluriannuel de 37 millions d’euros. « C’est un montant d’investissement qui va s’étaler sur huit ans avec des efforts importants durant les trois premières années, indique Michèle Salvadoretti. Il y a une très grosse attente de Paris La Défense et des usagers pour changer l’image des parcs de stationnement et le service clients ».

Michèle Salvadoretti est la directrice de Q-Park en France – Defense-92.fr

« Nous souhaitons tout d’abord renforcer la qualité de l’expérience clients dans les parkings du territoire. La propreté, la sécurité et la simplicité du parcours sont au cœur de nos préoccupations », glisse Pierre-Yves Guice le directeur général de Paris La Défense.

Concrètement Q-Park compte offrir une « montée en gamme » en déployant des matériaux « nobles », en passant la totalité de l’éclairage au Led, et en poursuivant la sécurisation des parkings avec le déploiement de nouvelles caméras de surveillance. La signalétique piétonne et routière sera elle revue afin d’être harmonisée à l’ensemble des parkings.

Si les parkings rénovés les plus récemment comme ceux de Corolles et Iris bénéficieront de petites retouches, certains vont connaitre une grosse modernisation. Le premier à subir une refonte majeure dès cette année, sera le plus ancien du quartier d’affaires, celui du quartier Boieldieu. Q-Park emboitera le pas par la suite avec les parkings P1 et P2 (les parkings du Westfield Les 4 Temps) puis le parking Centre Grande-Arche.

Q-Park compte aussi s’adapter aux nouveaux besoins des usagers et surtout des mobilités douces et électriques. « Nous allons déployer environ 300 bornes de recharges pour voiture électrique s’ajoutant aux 230 existantes », promet Michèle Salvadoretti. Pour les cyclistes qui souhaitent laisser leur vélo sous la dalle, Q-Park va ajouter 300 arceaux aux 500 actuels.

Le parking Boieldieu va être entièrement rénové par Q-Park – Defense-92.fr

Les services pour les usagers seront aussi maintenus dans les parkings du quartier d’affaires. « Nous avons déjà des services de lavage de voitures que nous allons poursuivre avec notre partenaire TotalEnergies. Nous envisageons également des ateliers de réparation de vélos », indique Michèle Salvadoretti. L’agence commerciale implantée au parking Centre Grande-Arche sera réaménagée et les équipes de management y seront désormais établis.

Arrivé il y a un peu plus de cinq ans l’art va continuer de venir orner les murs des différents parkings. Une œuvre d’art sera déployée tous les ans dans chacun des parcs en lieu avec les deux animations culturelles de Paris La Défense, Les Extatiques et l’Urban Week.

Conçu et imaginé dans les années 60 à l’époque du tout-voiture, les parkings de La Défense sont aujourd’hui trop nombreux. « Il y a aujourd’hui une surcapacité existante », reconnait Michèle Salvadoretti. D’autant que La Défense compte cinq autres parkings (Cnit, tour Égée, Cœur Défense, Valmy et Faubourg de l’Arche) qui n’appartiennent pas à l’établissement public et ne sont donc pas gérés par Q-Park.

C’est pourquoi Paris La Défense a exclu dans son appel d’offres trois de ses parkings. Celui de l’Ancre fermé au milieu des années 2000, le Seine inoccupé depuis plus de trente ans et le P3 (ex Wilson) qui sera fermé dans le courant de l’année. Par ailleurs Paris La Défense va accueillir dans les prochains moins dans l’un des parkings du quartier une plateforme logistique avec Sogaris. « Nous voulons également engager une réflexion globale sur le sens et l’usage de ses parkings. Les nouvelles mobilités et l’exploitation alternative de certains espaces sont de véritables leviers en matière d’attractivité et de développement durable du quartier », insiste Pierre-Yves Guice.

Mais en reprenant ce marché de gestion autrefois juteux, Q-Park ne risque-t-il pas de se casser les dents dans un business en perte de vitesse où la voiture n’est plus reine des villes surtout à une époque où le télétravail se démocratise. « Notre engagement nous l’avons pris en connaissance de cause. Lorsque nous avons travaillé sur cet appel d’offres la pandémie était déjà-là. Nous avons essayé de nous projeter sur les impacts du télétravail et avons la conviction que le quartier évolue et se transforme », assure Michèle Salvadoretti.

Les parkings récemment rénovés bénéficieront de petites retouches – DR

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles