4.3 C
Courbevoie
mardi 6 décembre 2022
- Publicité -

Mipim : François Hollande défend le modèle du quartier d’affaires de La Défense mais l’invite à poursuivre son évolution

François Hollande a inauguré l’édition 2022 du Mipim à Cannes. Pour l’ancien chef de l’État, la France a « besoin d’un quartier d’affaires ».

François Hollande était sur la Croisette à Cannes pour parler immobilier. L’ancien chef de l’État a inauguré ce mardi 14 mars l’édition 2022 du Mipim avant de se balader dans les allées du salon et notamment sur le stand de Paris La Défense, où il a rencontré Pierre-Yves Guice, le directeur de l’établissement public.

Plus tard dans la journée, l’ancien locataire de l’Élysée a donné durant une petite heure une conférence sur l’avenir de l’immobilier. Et pour François Hollande « Paris a besoin d’un quartier d’affaires » comme La Défense « où les grandes entreprises continueront à rayonner ». Mais pour le prédécesseur d’Emmanuel Macron La Défense doit poursuivre son évolution pour intégrer « les modes de travail [désormais] différents », « les questions de transports devenus majeurs » et le « besoin de plus d’habitat ».

Pour François Hollande il est aussi nécessaire de faire muter certains lieux. « Il est probable qu’il y aura des changements de destination d’un certains nombres d’immeubles », a-t-il déclaré. La logistique urbaine va, elle aussi, devoir évoluer pour l’ancien président. « Les nouveaux modes de consommation font qu’il y a une autre forme d’approvisionnements. Il faudra créer des mini-centres de logistique dans les parkings et des lieux délaissés pour valoriser et assurer la livraison du dernier kilomètre par une mobilité douce », a ajouté François Hollande. Ça tombe bien Paris La Défense a justement signé en décembre dernier un partenariat avec Sogaris pour transformer une partie d’un parking de La Défense en un centre de logistique.

Une densification du quartier d’affaires qui ne séduit pas tout le monde. Le maire écologiste de Lyon, Grégory Doucet (EELV) a lui aussi fait un petit passage devant la grande maquette de La Défense. Et pour son quartier de La Part-Dieu, l’édile ne souhaite plus prendre le modèle de La Défense. « Nous arrêtons la construction de tours à La Part-Dieu et nous allons baisser considérablement la constructibilité programmée », confie Grégory Doucet qui souhaite désormais apporter plus de mixité pour son quartier d’affaires avec des logements sociaux. « La Part-Dieu ne doit plus être un quartier de transit permanent. Il faut que les gens y vivent », a rajouté le maire de Lyon.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles