6.8 C
Courbevoie
vendredi 7 mai 2021

Chantier de la Rose de Cherbourg : en à peine deux jours la bretelle Ambroise Paré s’est effacée

Plusieurs engins ont été nécessaires pour venir à bout de cette partie de l’ouvrage routier en béton construit dans les années 60.

Il n’aura fallu même pas deux jours pour qu’elle disparaisse. Construit à la fin des années 60, l’échangeur de la Rose de Cherbourg sur le boulevard circulaire Sud est en pleine évolution. L’établissement public Paris La Défense mène depuis l’année dernière la reconversion de cet immense anneau routier, symbole du tout voiture en une promenade urbaine pour accompagner la nouvelle tour Hekla de Jean Nouvel. Si une grande partie de l’ouvrage en béton va être conservé, une section a été supprimée.

L’ancienne bretelle Ambroise Paré qui permettait jusqu’à sa fermeture l’an dernier de rejoindre l’avenue du Président Wilson à Puteaux vient d’être détruite en ce début de semaine. Deux petits jours auront été nécessaires pour faire tomber cette structure longue d’une quarantaine de mètres ainsi que ses quatre appuis.

Six pelles mécaniques sont utilisées pour cette opération – Defense-92.fr

Six pelles mécaniques sont utilisées pour cette opération. « On utilise deux croqueuses, trois pelles avec des BRH et une pelle classique », explique Chloé Mazuy-Brunon, conductrice de travaux à Razel-Bec, l’entreprise générale en charge de la requalification de la Rose. « Le plus compliqué avec cette destruction c’est que la structure est précontrainte avec de grandes gaines de ferrailles qui passent dans l’ouvrage », rajoute Chloé Mazuy-Brunon.

Désormais à terre, le travail n’est pas encore totalement fini. Jusqu’à vendredi les équipes de démolition vont devoir broyer ce qui reste de la structure pour séparer le béton de l’acier afin de recycler les matériaux. Le haut de la rue Louis Pouey fermé à la circulation routière et piétonne depuis ce lundi matin pourra ainsi rouvrir vendredi soir une fois la tâche accomplie.

La suppression de cet élément va permettre par la suite la création d’un vaste escalier afin d’offrir un accès direct entre la future promenade urbaine de la Rose de Cherbourg à l’avenue du Président Wilson, au pied de la résidence de La Défense.

Cette étape du chantier doit se se terminer vendredi après l’évacuation des déblais – Defense-92.fr

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles