11.8 C
Courbevoie
mardi 23 avril 2024
- Publicité -

La Défense n’accueillera pas la nouvelle Autorité Européenne de Lutte contre le Blanchiment d’Argent

Le siège de l'Autorité européenne de lutte contre le blanchiment d'argent a été attribué à Francfort, au détriment de la capitale française.

Les enquêteurs contre le blanchiment d’argent ne travailleront pas dans la capitale française, ni dans l’une des tours de La Défense. Candidate pour accueillir la nouvelle Autorité de Lutte contre le Blanchiment de Capitaux (ALBC) ou l’Anti-Money Laundering Authority (AMLA) en anglais, Paris n’a pas convaincu le club des Vingt-sept.

Les représentants du Parlement européen et des États membres ont choisi ce 22 février Francfort comme ville pour accueillir cette nouvelle agence. Outre la ville allemande, Paris faisait face à Rome, Vienne, Vilnius, Riga, Dublin, Madrid et Bruxelles.

Pour séduire les représentants du Parlement européen et du Conseil de l’Union européenne, les ambassadeurs de chaque ville en lice avaient dévoilé le 30 janvier dernier les principaux points forts de leur candidature lors d’une présentation orale.

Quelques semaines plus tard, le 22 février, Francfort a ainsi obtenu 28 voix sur 54 dès le premier tour de scrutin. Malgré la présence du ministre de l’Économie et des Finances français Bruno Le Maire, la candidature française n’a pas su séduire les représentants des Vingt-sept face à la capitale économique de l’Allemagne qui accueille déjà la Banque Centrale Européenne (BCE).

Après avoir réussi à accueillir l’Autorité Bancaire Européenne (ABE), contrainte de quitter Londres suite au Brexit en 2019, la France espérait que cette nouvelle autorité puisse s’établir à Paris ou à La Défense. Le gouvernement avait sélectionné les tours Hekla et Cœur Défense dans le quartier d’affaires de l’Ouest Parisien ainsi que le futur immeuble Messager au centre de Paris.

La création de cette nouvelle agence de lutte contre le blanchiment d’argent découle d’une proposition présentée par la Commission européenne en juillet 2021, dans le cadre d’un plan d’action européen de 2020 visant à contrer le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. L’Autorité européenne de lutte contre le blanchiment d’argent (ALBC) sera au centre d’un système qui comprendra également des autorités nationales compétentes dans ce domaine.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles