10.8 C
Courbevoie
mercredi 28 septembre 2022
- Publicité -

À La Défense des ukrainiens exigent que TotalEnergies arrête son commerce en Russie

Une petite centaine d’ukrainiens s’est rassemblée vendredi soir devant le siège de TotalEnergies pour exiger que le groupe français cesse immédiatement ses activités en Russie.

TotalEnergies continue de cristalliser les colères. Quelques jours après une manifestation contre le projet Eacop et l’envahissement du hall du building en soutien à l’Ukraine, une nouvelle mobilisation s’est déroulée devant le siège de TotalEnergies à La Défense. Une petite centaine d’ukrainiens s’est rassemblée ce vendredi soir devant le siège de TotalEnergies pour exiger que le groupe français cesse « immédiatement » ses activités en Russie.

Dans un froid d’hiver et sous la neige, des ukrainiens ont brandi de nombreux drapeaux jaune et bleu ainsi que des pancartes où était visible le message « Russian Gas » illustré d’une goutte de sang et d’un couteau. Devant des jouets jetés au sol et maculés de faux sang, les manifestants ont par ailleurs scandé « Total hors d’Ukraine », « Total pense à Marioupol », « Total criminel », « l’Ukraine c’est l’Europe », « Total sort de Russie » ou encore « l’Ukraine c’est l’Europe ».

Acculé depuis le début du conflit, le groupe pétrolier français TotalEnergies a annoncé le 22 mars dernier qu’il n’achèterait plus de pétrole russe d’ici à la fin de l’année suite à cette guerre. Mais cette date de retrait est bien trop tardive pour les ukrainiens.

« Le groupe TotalEnergies finance l’armée russe. Pour le groupe TotalEnergies le profit est plus important que les milliers de vies humaine des ukrainiens qui meurent sous les bombardements russes », s’est indigné Jean-Pierre Pasternak, vice-président de l’association des Ukrainiens de France.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles