17 C
Courbevoie
mercredi 19 juin 2024
- Publicité -

Roland Castro s’en est allé

L’architecte français est mort à l’âge de 82 ans. Il laisse derrière lui de nombreuses réalisations dont l’hôtel Pullman à La Défense.

Il a participé à façonner le quartier d’affaires de La Défense. L’architecte français Roland Castro est mort ce jeudi 9 mars à l’âge de 82 ans. « Il est mort paisiblement très entouré par la famille dans un hôpital parisien », a indiqué sa fille, Élisabeth Castro à l’AFP.

Né de parents juifs, à Limoges le 16 octobre 1940, Roland Castro a vécu les premières années de sa vie cachée dans le Maquis Limousin pour se protéger de la Seconde Guerre mondiale. Il entre en 1958 aux Beaux-Arts de Paris et deviendra rapidement dans les années 60 un militant communiste, puis après son exclusion en 1965, un membre de l’Union des jeunesses communistes marxistes-léninistes. Il fût Maoïste dans les années 70, au sein du mouvement « Vive le communisme » qui se transforme, peu après, en « Vive la révolution » (VLR), qu’il co-fonde avec notamment Tiennot Grumbach.

En 1983 Roland Castro co-fonde avec son ami Michel Cantal-Dupart « Banlieues 89 ». Cette initiative séduira François Mitterrand qui lui confiera une mission interministérielle. Après avoir rejoint le Parti Socialiste, il le quitte après la nomination de Bernard Tapie au gouvernement Bérégovoy. Il retourne alors au PCF, sous la direction de Robert Hue, devenant membre du comité national du parti.

Mais Roland Castro est surtout connu pour sa jovialité et ses nombreuses réalisations architecturales comme la bourse du travail de Saint-Denis, le Centre National de la Bande Dessinée et de l’Image (CNBDI), devenu Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, à Angoulême ou encore l’immeuble Ovalie, ancien à siège de Samsung France à Saint-Ouen.

A La Défense, l’architecte laisse derrière lui plusieurs réalisations dont les immeubles de bureaux Espace 21 (1994) à Puteaux et du Colisée (1998) à Courbevoie, la résidence Le Danton (1998) ou encore l’hôtel Pullman (2001) également à Courbevoie. Plus tard, au milieu des années 2010, Roland Castro a œuvré du côté de Nanterre avec deux lots dans l’éco-quartier Hoche.

« Légende de l’architecture et de l’urbanisme, militant de gauche visionnaire, Roland Castro nous a quittés. À notre paysage urbain, il lègue une empreinte indélébile. Aux citoyens, une inspiration. Au revoir et merci, Roland », a tweeté Emmanuel Macron. En 2018, le président avait demandé à Roland Castro de rédiger un rapport sur le projet du Grand Paris en 2018.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles