18 C
Courbevoie
samedi 25 juin 2022
- Publicité -

Odyssey, le projet hybride alliant bureaux, hôtel, hébergement et commerces décroche son permis de construire

La préfecture des Hauts-de-Seine a délivré à Primonial REIM France le permis de construire d’Odyssey, le nouveau projet mixte de La Défense.

Les voyants sont aux verts pour Odyssey, le projet mixte alliant bureaux, hôtel, hébergement et commerces porté par Primonial REIM France. La préfecture des Hauts-de-Seine a délivré le 20 décembre 2021 à Primonial REIM France le précieux permis de construire pour cette opération mixte que nous vous dévoilions en octobre dernier.

Le complexe Odyssey (« O/ » « D/ » « C/ ») développera à l’emplacement des Miroirs, l’ancien siège de Saint-Gobain, un programme mixte de 140 000 mètres carrés développant près de 100 000 mètres carrés de bureaux, ainsi qu’un hôtel d’environ 13 000 mètres carrés et un bâtiment hybride et réversible de 12 000 mètres carrés pouvant abriter des bureaux ou de l’hébergement. Pas moins de 9 000 mètres carrés de commerces seront aménagés au pied des trois tours qui s’articuleront autour d’une vaste place centrale.

Car outre sa mixité d’usages, l’originalité d’Odyssey sera ses trois buildings, dessinés par trois architectes différents. Le bâtiment « O/ » abritant des bureaux et l’hôtel, imaginé par Jean‑Luc Crochon, le fondateur de Cro&Co Architecture s’élancera à 175,69 mètres (par rapport à la rue d’Alsace) et comprendra 33 étages. La tour « D/ » conçue par Nayla Mecattaf de CroMe Studio grimpera à 109,90 mètres pour une vingtaine d’étages et pourra accueillir des bureaux et/ou de l’hébergement. Enfin « C/ » atteindra les 188,69 mètres (42 étages, plus un autre technique) et son usage sera à dominante bureaux.

Le permis de construire d’Odyssey a été accordé le 20 décembre 2021 par la préfecture des Hauts-de-Seine – Defense-92.fr

« Le permis de construire délivré par le préfet fait suite à une demande déposée le 19 mai 2021 par les maîtres d’ouvrages Primonial REIM France et BNP Paribas Immobilier (accompagné de Orfeo Développement pour l’AMO, ndlr). Son instruction a donné lieu à une évaluation environnementale et à une procédure de participation du public par voie électronique qui s’est déroulée du 25 octobre au 26 novembre 2021 », rappelle la préfecture pour qui cette procédure a notamment « permis d’apprécier la bonne prise en compte par le projet de son environnement ainsi que sa cohérence dans l’aménagement du quartier ».

Pour justifier l’autorisation administrative, la préfecture affirme qu’Odyssey participera à l’objectif de « réinventer » le quartier d’affaires, au moyen de « la création d’une meilleure couture urbaine entre la dalle de La Défense et le centre-ville de Courbevoie » ainsi qu’à « la transformation du boulevard circulaire en boulevard urbain plus adapté à la mixité des modes de déplacement et une végétalisation plus importante ».

Le projet Odyssey pourrait voir le jour pour le début de l’année 2026 – L’autre Image / Studio Gang / Cro&Co Architecture / CroMe Studio

Ce permis de construire obtenu en quelques mois à peine est une très bonne nouvelle pour les porteurs de ce projet qui le dévoile dans un site internet dédié. Mais ils vont devoir croiser les doigts en espérant qu’aucun recours ne soit déposé dans les deux mois à venir. Si aucune contestation ne vient gripper Odyssey tout devrait alors aller très vite. La démolition des 71 600 mètres carrés des Miroirs devrait débuter au second semestre de cette année après le départ des derniers occupants dont B2V dans la tour Alto. Et après quatre ans de travaux, Odyssey verrait ainsi le jour à l’aube de l’année 2026.

Parallèlement à ce permis de construite, un permis de démolir a été accordé le 11 août 2021 pour détruire une partie de la passerelle Louis Blanc qui enjambe la rue du même nom. Seule la partie connectée à l’actuel immeuble des Miroirs sera ainsi supprimée. Les deux ascenseurs, l’escalier et le reste de la passerelle raccordée au quartier des Saisons seront conservés.

Le projet Odyssey se composera de trois tours, haute d’environ 95, 150 et 180 mètres – Studio Gang / Cro&Co Architecture / CroMe Studio

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles