9.9 C
Courbevoie
mardi 4 octobre 2022
- Publicité -

Le RER E vers l’Ouest est de nouveau à la traîne

Le projet dont le coût a considérablement augmenté, subit d’importants retards, dûs notamment à la pandémie et son premier confinement mais aussi à de grosses difficultés techniques.

Mais quand arrivera le train Eole en gare de Mantes-la-Jolie ? Alors que le coût des travaux explose les retards semblent de plus en plus conséquents pour l’extension de la ligne E du RER vers l’Ouest. Prévu à l’origine pour 2022, puis reporté dès le début des travaux à 2024, l’arrivée du RER E vers Mantes-la-Jolie semble plus que compromise pour cette date.

Selon Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France et d’Ile-de-France Mobilités (IDFM), plus aucune date n’est désormais donnée par SNCF Réseau, le maître d’ouvrage du projet. La candidate malheureuse à l’élection présidentielle parle désormais d’une mise en service vers le Montois au-delà 2025.

Un important retard de plusieurs mois, qui est d’une part la conséquence du Coronavirus et son premier confinement ayant entraîné un arrêt du colossal chantier durant de longue semaines. De grosses difficultés techniques semblent également être apparues. Si les trains de la ligne J circulent déjà sur cette branche que reprendra Eole, la SNCF doit moderniser les infrastructures, tout en conservant la circulation des Transiliens de la J, des TER et Intercités Normands, des trains Fret et même des TGV. Un véritable défi et casse-tête pour les équipes de la SNCF. Nexteo, ce système visant à automatiser en partie la circulation des trains serait notamment selon Le Parisien, plus compliqué que prévu à mettre en place.

Et pour La Défense ? Toujours selon Valérie Pécresse, le projet serait pour l’heure dans les temps, c’est-à-dire une mise en service des trois nouvelles gares (Porte Maillot, La Défense et Nanterre-la-Folie) dans le courant de l’année 2023. Mais cette date pourrait être une nouvelle fois décalée de plusieurs mois, sachant qu’il était prévu avant la pandémie que la première tranche vers Nanterre ouvre fin 2022.

Contactées, les équipes SNCF du projet Eole refusent pour le moment de commenter ce possible retard, mais d’après un responsable de l’entreprise ferroviaire, un nouveau calendrier sera dévoilé dans les prochaines semaines. « Nous demandons que SNCF Réseau termine ses évaluations des risques et des surcoûts d’ici à un mois », s’est exprimée Valérie Pécresse.

Autre tracas pour Eole, la production des 255 nouvelles rames NG conçues et produites par Alstom pour remplacer en partie les actuelles MI2N en service sur le RER E (Une partie des RER NG sera affecté sur le RER D). Là encore le Covid a semé la pagaille et la livraison des premiers matériels programmés pour mi-2023 pourrait être une nouvelle fois décalée.

Pour rappel l’extension d’Eole dont le terminus actuel est la gare d’Haussmann Saint-Lazare doit se faire en deux temps. La première tranche prolongera la ligne en infrastructure nouvelle via un tunnel vers Nanterre. Puis la seconde tranche reprendra donc une branche de la ligne J vers Mantes-la-Jolie.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles