19 C
Courbevoie
mercredi 22 septembre 2021
- Publicité -

Ligne 15 Ouest du Grand Paris : la SGP tente de rassurer les habitants de de Courbevoie

L’ambiance était électrique jeudi dernier à la réunion publique organisée par la SGP qui tentait de rassurer les riverains du futur méga-chantier.

Le climat promettait d’être tendu. Il l’a été. Alors que va s’achever ce jeudi l’enquête publique portant sur la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) modificative de la ligne 15 Ouest du Grand Paris Express, la Société du Grand Paris (SGP) qui porte le projet pharaonique du super-métro a tenté de rassurer les riverains lors d’une réunion organisée à la Grande Arche. Car ce n’est pas le projet en lui-même qui inquiète, -il est même attendu- mais plutôt les conséquences que les travaux vont engendrer durant six à sept ans.

Et c’est plus particulièrement à Courbevoie que l’inquiétude, voire même la colère est présente. Le chantier géant aura plusieurs impacts dans la ville où repose une partie du quartier d’affaires de La Défense. Si la ligne 15 sera entièrement souterraine, il n’en demeure pas moins qu’en surface des ouvrages techniques seront créés en plus des gares. Tous les 800 mètres des puits de secours et ouvrages de ventilation seront ainsi construits. Afin de limiter au maximum de toucher aux bâtiments existants, la SGP a préféré localiser ces ouvrages techniques sur des espaces verts de la ville de Courbevoie : le square des Brunettes et le parc des Bruyères.

Le square des Brunettes sera lui aussi en partie touché par le chantier de la ligne 15 Ouest du Grand Paris Express – Defense-92.fr

Le premier sera impacté à l’angle des rues du Président Kruger et Jean-Pierre Timbaud. Au parc des Bruyères la SGP prévoit de réaliser un puits technique afin d’extraire deux tunneliers, l’un venant de La Défense et l’autre des Grésillons à Gennevilliers. Conséquence plusieurs arbres seront abattus. Un plan qui fait bondir bon nombre de riverains de ces deux espaces de verdure.

Mais c’est principalement sur le parc des Bruyères que s’est cristallisée la colère et les discussions des participants à la réunion. Durant la présentation la SGP a indiqué que le périmètre d’intervention sur ce parc de près de 8 500 mètres carrés avait évolué depuis la première DUP de 2015. La surface est ainsi passée de 1 050 mètres carrés en 2015 à 2 258 mètres carrés en 2019 puis à 1 470 mètres carrés à l’issue d’une enquête publique environnementale et enfin à 2 550 mètres carrés en 2021. Ce dernier scénario envisagé par la SGP entrainerait l’abatage de huit arbres dans le parc ainsi que huit autres arbres le long du boulevard de la Paix. Une aire de jeux pour enfants serait aussi supprimée le temps des travaux.

Le parc des Bruyères sera partiellement impacté durant les travaux de la ligne 15 Ouest du Grand Paris Express – Defense-92.fr

Si la SGP a expliqué vouloir limiter au maximum l’impact des travaux sur l’existant, ses plans n’ont guère convaincu l’assistance. « Nous ne sommes pas opposés à la ligne 15 mais aux travaux qui sont prévus sur un espace vert, s’est exprimé un représentant de l’association Sauvons le parc des Bruyères. Il faut trouver des alternatives pour éviter un désastre annoncé. La sortie des tunneliers dans le parc est inacceptable. L’emprise du chantier doit se limiter au strict minimum ». Dans son combat l’association peut se targuer d’avoir le soutien de plus de 26 000 personnes dans une pétition en ligne.

Une autre solution avancée par un des habitants des immeubles voisins serait de réaliser ce puits à l’emplacement des actuels terrains de tennis. « Pourquoi ne pas prendre une partie des tennis. Les tennis repoussent plus vite que les arbres ? », s’est questionné un habitant. Une idée qui a hérissé les poils du responsable de ce complexe sportif : « Nous avons 1 600 adhérents dans notre club de tennis ».

La Société du Grand Paris prévoit d’installer une zone logistique à l’emplacement de l’actuelle concession BMW, près de la gare de Bécon-les-Bruyères – Defense-92.fr

Pour limiter l’impact sur ce parc, la municipalité de Courbevoie qui a voté lors d’un conseil en avril dernier son opposition à cette DUPm a proposé de son côté une solution alternative en déplaçant l’emprise sur le boulevard de la Paix. Une alternative qui éviterait certes l’abatage d’une dizaine d’arbres mais entrainerait une coupure de la circulation routière et des bus de la ligne 275. « C’est une solution que l’on va regarder mais ça posera des questions sur la circulation routière et ça va rapprocher l’emprise chantier vers l’autre immeuble situé juste en face », a indiqué François Nourrit, le directeur de projet de la ligne 15 Ouest qui a promis qu’à l’issue des travaux le parc serait réaménagé. Et la mairie prévient ou plutôt menace la SGP. « Nous sommes près d’aller jusqu’au Conseil d’État », a martelé, Sebastien Bilbault, le conseiller municipal de la majorité en charge du dossier du Grand Paris.

A un demi-kilomètre de là, des habitants de la gare de Bécon-les-Bruyères étaient aussi inquiets des conséquences des travaux à venir. La SGP prévoit d’établir sur l’actuelle concession BMW –qui déménagera à la rentrée au Groues de Nanterre– une base-vie pour le chantier de construction de la gare de Bécon. Si ce plan semble faire consensus chez les riverains, la ville de Courbevoie ne semblait pas très emballée par cette idée. Car dans ce secteur elle développe avec des promoteurs privés « Village Delage », un projet mélangeant logements et bureaux. La municipalité verrait bien l’implantation d’une partie -où la totalité- de cet espace de chantier juste en face, dans une zone d’habitation où se trouve une école. De quoi là aussi agacer les riverains. Mais sur ce point la SGP a expliqué s’en tenir pour l’instant à ses plans d’origine.

La gare de La Défense sera construite le long du centre commercial Westfield Les 4 Temps (ici à gauche), sous la N1013 – Defense-92.fr

Une autre inquiétude s’est également portée sur les travaux de construction de la gare de La Défense. Désormais localisée le long du centre commercial Westfield Les 4 Temps -et non plus dessous-, la municipalité de Puteaux s’est émue d’une possible condamnation de la bretelle d’accès au tunnel N1013 de l’A14. Sur ce point la SGP s’est voulue aussi rassurante. « La N1013 ne sera pas fermée. Le projet prévoit des travaux réalisés en sous-œuvre », a affirmé François Nourrit.

Cette modification de la DUP fait suite au changement de l’emplacement de la gare de La Défense prévue à l’origine sous le centre commercial Westfield Les 4 Temps. Les trop grandes difficultés de construction de la gare -plus de quinze ans- ont poussé la SGP à changer l’emplacement de cette future gare. Le nouvel emplacement de la gare a entrainé par ricochet un nouveau tracé de la ligne qui effectuera désormais une large boucle sous le quartier Pablo Picasso de Nanterre.

Le tronçon 15 Ouest s’étendra sur 22,4 kilomètres du Pont de Sèvres à Saint-Denis Pleyel en passant par La Défense. Onze gares la composeront dont Nanterre la Folie et La Défense. Ce tronçon dont la mise en service est prévue à l’horizon 2030 viendra se raccorder à ceux de l’Est et du Sud, formant ainsi une ligne en rocade. Chiffré à 3,015 milliards d’euros lors de la première DUP le projet de la ligne 15 Ouest a désormais bondi à 5,390 milliards d’euros.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles