19.3 C
Courbevoie
jeudi 6 octobre 2022
- Publicité -
Accueil Blog

Bilal Hassani sera de passage au Westfield Les 4 Temps ce samedi pour une séance de dédicace

0
Bilal Hassani se rendra au Westfield Les 4 Temps ce samedi pour une séance de dédicace - DR

A l’occasion de la sortie de son nouvel album « Théorème », l’idole des réseaux-sociaux et de la jeune génération Bilal Hassani sera de passage au Westfield Les 4 Temps pour une séance de dédicace ce samedi 8 octobre à partir de 15 heures.

Cet évènement, en collaboration avec l’enseigne Cultura, se déroulera dans la zone clairière du centre commercial.

Lynk & Co investit la façade vitrée du Westfield Les 4 Temps

0
Lynk & Co s’affiche durant tout le mois d’octobre sur la façade vitrée du Westfield Les 4 Temps - Defense-92.fr

Peu connue en France la marque automobile sino-suédoise Lynk & Co a lancé ces dernières semaines un vaste plan marketing pour mieux se révéler. Née il y a tout juste six ans d’une alliance entre le chinois Geely (70 %) et le géant suédois Volvo (30 %), Lynk & Co est un constructeur dont les véhicules électriques sont disponibles à la vente ou à la location par internet.

Dans le quartier d’affaires de La Défense une déclinaison de cette campagne publicitaire nationale s’affiche durant tout le mois d’octobre sur la façade vitrée du centre commercial Westfield Les 4 Temps avec un dispositif de 860 mètres carrés.

Ce support publicitaire, tout comme l’immense façade vitrée du Cnit est commercialisé par Athem, la régie publicitaire des espaces outdoor d’Unibail-Rodamco-Westfield (URW), propriétaire des deux centres. Depuis son lancement en 2006, ce dispositif a attiré plusieurs annonceurs dont l’Armée de Terre, France Télévision, Welleda, Netflix, Volvo, Vueling, Bellevoye, Delta, Samsung, Nintendo, La Poste, Huawei et dernièrement Volkswagen.

Valérie Pécresse veut pousser la SNCF à raccourcir le retard d’Eole

0
Valérie Pécresse demande à la SNCF de raccourcir le retard du prolongement du RER E vers Mantes-la-Jolie via La Défense - Defense-92.fr

Eole continue d’être au cœur de la polémique. Attendue pour la fin de l’année, l’arrivée du RER E dans le quartier d’affaires avait été repoussée au printemps 2023 en raison de la pandémie du Covid-19. Mais les soucis pour Eole sont loin d’être terminés puisque le projet accuse un nouveau retard important, d’un an. L’ouverture du nouveau tronçon jusqu’à Nanterre-la-Folie par Porte Maillot et La Défense n’interviendra finalement qu’à l’été 2024. Il faudra attendre fin 2025 pour que les trains n’atteignent Mantes-la-Jolie.

De quoi passablement agacer l’un des plus gros financeurs du projet, la région Île-de-France et Île-de-France Mobilités (IDFM). Sa présidente, Valérie Pécresse a, selon Le Parisien, adressé un courrier à SNCF Réseau afin d’exiger du maitre d’ouvrage de raccourcir les délais.

Selon Le Parisien, SNCF Réseau affirme que l’infrastructure sera prête mais pas les trente-huit nouveaux trains indispensables au bon fonctionnement de la ligne devant traverser d’Est en Ouest la région. Alstom, le constructeur du matériel roulant se défend et affirme que « son calendrier est tout à faire conforme ». Pour la deuxième phase du projet, c’est-à-dire vers Mantes-la-Jolie, SNCF Réseau évoque des difficultés techniques avec le déploiement de NEXTEO, le système d’automatisation de la ligne.

Des excuses que ne veut pas entendre la patronne de la région et d’IDFM. Toujours selon Le Parisien, dans son courrier, elle demande à SNCF Réseau, après avoir démontré que cela était possible, « de mettre en place les conditions permettant la mise en service du RER E à Nanterre fin 2023, avec la réalisation croissante des missions, en fonction des livraisons de rames ». Valérie Pécresse exige en outre que SNCF Réseau « confirme les annonces faites à la presse d’une mise en service finale jusqu’à Mantes-la-Jolie pour fin 2025 ».

Valérie Pécresse dit regretter également que SNCF Réseau « conditionne ces annonces à la mise en place de nouveaux financements des surcoûts du projet dès cet automne, faute de quoi SNCF arrêterait les chantiers ».

Top 14 : ce samedi le Racing 92 reçoit Pau à la Paris La Défense Arena

0
Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 17 heures - Defense-92.fr

Ils vont devoir retrouver le chemin de la victoire pour espérer remonter dans le classement. Tenus en échec face à Toulouse puis par la Rochelle, les Racingmen recevront ce samedi 8 octobre à la Paris La Défense Arena la Section Paloise pour la sixième journée du Top 14.

Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 17 heures au cœur de la pelouse synthétique de l’enceinte sportive du quartier d’affaires. Et comme toujours à la fin du match il sera possible de faire la fête à la bodega lors de la « troisième mi-temps ».

Les places pour cette rencontre sont proposées à partir de 8 euros pour les enfants et 20 euros pour les adultes. Pour réserver c’est par ici.

Le RER E vers l’Ouest est de nouveau à la traîne

0
L’arrivée d’Eole à Mantes-la-Jolie en 2024 semble compromise - Defense-92.fr

Mais quand arrivera le train Eole en gare de Mantes-la-Jolie ? Alors que le coût des travaux explose les retards semblent de plus en plus conséquents pour l’extension de la ligne E du RER vers l’Ouest. Prévu à l’origine pour 2022, puis reporté dès le début des travaux à 2024, l’arrivée du RER E vers Mantes-la-Jolie semble plus que compromise pour cette date.

Selon Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France et d’Ile-de-France Mobilités (IDFM), plus aucune date n’est désormais donnée par SNCF Réseau, le maître d’ouvrage du projet. La candidate malheureuse à l’élection présidentielle parle désormais d’une mise en service vers le Montois au-delà 2025.

Un important retard de plusieurs mois, qui est d’une part la conséquence du Coronavirus et son premier confinement ayant entraîné un arrêt du colossal chantier durant de longue semaines. De grosses difficultés techniques semblent également être apparues. Si les trains de la ligne J circulent déjà sur cette branche que reprendra Eole, la SNCF doit moderniser les infrastructures, tout en conservant la circulation des Transiliens de la J, des TER et Intercités Normands, des trains Fret et même des TGV. Un véritable défi et casse-tête pour les équipes de la SNCF. NExTEO, ce système visant à automatiser en partie la circulation des trains serait notamment selon Le Parisien, plus compliqué que prévu à mettre en place.

Et pour La Défense ? Toujours selon Valérie Pécresse, le projet serait pour l’heure dans les temps, c’est-à-dire une mise en service des trois nouvelles gares (Porte Maillot, La Défense et Nanterre-la-Folie) dans le courant de l’année 2023. Mais cette date pourrait être une nouvelle fois décalée de plusieurs mois, sachant qu’il était prévu avant la pandémie que la première tranche vers Nanterre ouvre fin 2022.

Contactées, les équipes SNCF du projet Eole refusent pour le moment de commenter ce possible retard, mais d’après un responsable de l’entreprise ferroviaire, un nouveau calendrier sera dévoilé dans les prochaines semaines. « Nous demandons que SNCF Réseau termine ses évaluations des risques et des surcoûts d’ici à un mois », s’est exprimée Valérie Pécresse.

Autre tracas pour Eole, la production des 255 nouvelles rames NG conçues et produites par Alstom pour remplacer en partie les actuelles MI2N en service sur le RER E (Une partie des RER NG sera affecté sur le RER D). Là encore le Covid a semé la pagaille et la livraison des premiers matériels programmés pour mi-2023 pourrait être une nouvelle fois décalée.

Pour rappel l’extension d’Eole dont le terminus actuel est la gare d’Haussmann Saint-Lazare doit se faire en deux temps. La première tranche prolongera la ligne en infrastructure nouvelle via un tunnel vers Nanterre. Puis la seconde tranche reprendra donc une branche de la ligne J vers Mantes-la-Jolie.

Après un été de fermeture TotalEnergies a rouvert sa station 100 % électrique de La Défense

0
La station de recharge électrique de La Défense est très fréquentée par les chauffeurs VTC et taxi - Defense-92.fr

Elle est devenue le symbole de la transition du tout pétrole vers une énergie plus verte. Transformée l’année dernière en un lieu de charge pour véhicules électriques, la station TotalEnergies de La Défense est aujourd’hui un laboratoire pour le groupe français basé à La Défense.

Après une année d’expérience TotalEnergies avait fermé cet été sa station greffée au boulevard circulaire pour l’améliorer. C’est désormais chose faite. La station de charge a rouvert début septembre avec de toutes nouvelles bornes. « Nous avons installé une nouvelle génération de bornes », indique Nicolas Chariras, le directeur de la station. Ce sont désormais huit bornes de charge, dont six rapides de 300 kW (avec la prise Combo) qui sont à la disposition des clients.

Côté tarif il faut compter 0,55 euros par kWh, puis 0,20 euros par minutes au-delà 45 minutes. Un tarif unique jugé trop élevé par certains clients, notamment ce professionnel de la route. « C’est très cher, glisse Serdar, un chauffeur VTC qui fréquente ce lieu quotidiennement. Pour une charge de 25 euros je ne fais que 300 kilomètres ». Pour payer justement, tout passe par les différentes cartes de recharge dont celle de TotalEnergies. Mais la nouveauté c’est qu’il est enfin possible de régler la note directement par sa carte bancaire via un QR Code.

La station TotalEnergies dispose désormais de neuf bornes de recharge – Defense-92.fr

L’autre amélioration du lieu s’est portée sur la boutique. « Elle a été totalement refaite avec l’incorporation d’un  »café bonjour » et d’un espace de coworking », rajoute Nicolas Chariras. Dans ce nouvel espace TotalEnergies a fait le ménage et ne vend plus les traditionnelles huiles de moteur. Avec cet espace plus chaleureux, l’objectif de TotalEnergies est de proposer à ses clients un cadre d’attente et de repos durant la charge de leur véhicule.

S’il n’est désormais plus possible de faire un plein d’essence dans cette station, les possesseurs d’un véhicule thermique peuvent toujours profiter de l’espace de lavage équipé de deux rouleaux et d’aspirateurs. L’espace de lavage tout comme la boutique ne sont cependant plus accessibles 24 heures sur 24 contrairement aux bornes de recharge. Les services annexes sont ouverts du lundi au vendredi entre 6 heures et 22 heures et les samedis et dimanches de 8 heures à 22 heures.

La boutique de la station TotalEnergies de La Défense a été entièrement refaite – Defense-92.fr

Ce dimanche au Faubourg de l’Arche c’est la brocante !

0
Ce dimanche 9 octobre une brocante est organisée dans le quartier du Faubourg de l’Arche à Courbevoie - Defense-92.fr

Amateurs de bonnes affaires, dimanche c’est la brocante au Faubourg de l’Arche. Ce dimanche 9 octobre, entre 8 heures et 18 heures va se tenir la dix-septième édition de la brocante du Faubourg de l’Arche, dans les rues du quartier de Courbevoie, au pied des tours de La Défense.

Si l’évènement réunit principalement des vendeurs riverains il attire cependant des chineurs de toute la région. Devenue une tradition à Courbevoie, cette braderie d’automne organisée par l’association Passé-Présent doit réunir quelques 300 exposants.

Les vendeurs seront de nouveau installés dans les allées adjacentes à l’avenue Léonard de Vinci, autour du parc du Millénaire, notamment sur la rue des Lilas d’Espagne et les allées Véronèse, Botticelli et des Tilleuls.

Et attention, la manifestation va donc entraîner des modifications de circulation et des interdictions de stationnement dans le secteur durant toute la journée.

Si la météo devrait être clémente, cette édition 2022 est cependant entachée d’un événement tragique. Michèle Tellier, la fondatrice et organisatrice de ce vide-greniers est décédée le 22 septembre dernier, emportée à l’âge de 72 ans par un cancer.

Workstation attire un nouvel occupant

0
Workstation va abriter les équipes françaises d'Ingram Micro - Defense-92.fr

Workstation a trouvé un nouveau locataire. Hines France poursuit la dynamique locative de l’immeuble de bureaux Workstation -dont il assure l’asset management- situé sur les quais de Seine à Courbevoie, aux portes de La Défense.

En novembre prochain, la filiale française du distributeur mondial de produits et services IT, Ingram Micro, rejoindra Workstation, pour implanter près de 80 postes de travail sur 939 mètres carrés au neuvième étage. Un niveau que l’entreprise américaine partagera avec MG Motor. « Jusqu’à présent installé à Issy-les-Moulineaux, cet acteur majeur de la distribution technologique a été convaincu à la fois par la localisation de l’immeuble et par l’étendue de son offre de services, relevant d’un esprit hôtelier, qui se révèle particulièrement adapté aux aspirations actuelles des populations actives », indique Hines dans un communiqué. Dans cette transaction Cushman & Wakefield a conseillé Hines France et Ingram Micro.

En ce mois d’octobre, plus de 300 collaborateurs de la direction francilienne de Septeo quitteront le huitième arrondissement de Paris pour s’installer dans l’immeuble. Cette référence des métiers du droit, de l’immobilier et de l’IT, s’implantera sur 3 716 mètres carrés aux troisième et septième étages de Workstation, également dans le cadre d’un bail de longue durée.

Un immeuble avec de multiples services

Par ailleurs, l’incubateur Wacano, filiale de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Île-de-France (CCI Paris-IdF), a en septembre, fait sa rentrée au sein du building sur une surface de 2 869 mètres carrés (répartie sur deux niveaux), dans le cadre d’un bail de onze ans. Acteur du développement économique local, Wacano propose des espaces de travail pour les créateurs d’entreprises du territoire tout en développant des programmes d’accompagnement et toute une communauté de pairs pour les entrepreneurs. Wacano déploie également une solution de flex office via des espaces de coworking notamment pour les entreprises installées sur Workstation.

D’une superficie totale de 41 200 mètres carrés, dont 35 000 mètres carrés de bureaux avec jardin et terrasses, Workstation a fait l’objet, après le départ du Crédit Agricole il y a quelques années, d’importants travaux de rénovation initiés par Hines. L’immeuble dispose d’un auditorium de 200 places, de trois espaces de restauration, de deux espaces de bien-être, d’un fitness de 600 mètres carrés, d’une conciergerie, d’un parking privatif et surtout d’un grand jardin privatif de 1 500 mètres carrés accompagné de 350 mètres carrés de terrasses.

Avec l’arrivée d’Ingram Micro en novembre, Workstation renforce encore son mix locataires avec des acteurs issus de filières variées. L’immeuble abrite les entreprises EurogroupI-TracingKantarLG ElectronicsMG Motor ou encore Promotrans.

Viva l’Opéra : « Le Parc » à l’UGC de La Défense ce jeudi

0
L'affiche Viva l'Opéra de la saison 2022 / 2023 - UGC

Pour ce troisième rendez-vous de la treizième saison de Viva l’Opéra, c’est le ballet « Le Parc » d’Angelin Preljocaj, filmé en 2021 au Palais Garnier de Paris qui sera diffusé à l’UGC de La Défense. Le jeudi 6 octobre à 19h30 le cinéma du Westfield Les 4 Temps projettera dans la salle 16, la plus grande du complexe, cette œuvre de 1h42m, sans entracte.

La musique sera signée Wolfgang Amadeus Mozart, la création musicale Goran Vajvoda, les chorégraphies Angelin Preljocaj, les décors Thierry Leproust et les costumes Hervé Pierre. Côté distribution Alice Renavand sera la danseuse étoile et Mathieu Ganio le danseur étoile. Les Étoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet de l’Opéra seront également au casting.

La projection est proposée au tarif de 12 euros pour les moins de 26 ans, 27 euros avec la carte UGC Illimité et 33 euros au plein tarif.

Les prochains rendez-vous de Viva l’Opéra sont programmés le 27 octobre avec « Salomé », en direct de l’Opéra Bastille, puis le 3 novembre avec « Stiffelio ».

Toutes les informations sur ces offres, la programmation ou encore la réservation de places se fait sur Vivalopera.fr.

Top 14 : battu par La Rochelle, le Racing 92 s’enfonce au classement

0
La Rochelle a battu le Racing 92 lors de la cinquième journée du Top 14 – Thibaut Bossenie

Décidément la saison du Racing 92 a bien mal débuté. La Rochelle a battu 24 à 21 les joueurs franciliens ce samedi, lors de la cinquième journée du Top 14. La rencontre au Stade Marcel Deflandre avait pourtant bien débuté pour les Ciel & Blanc mais les Rochelais ont finalement renversé la tendance au retour des vestiaires dominant de trois petits points les Racingmen.

Durant ce match le Racing 92 aura marqué deux essais (F.Saili 42’ et F.Russell 81’), dont un transformé (F.Russell 43’) et inscrit trois pénalités (F.Russell 8’, 17’ et 21’). De leur côté les Rochelais ont inscrit trois essais (U.Seuteni 36’, T.Thomas 70’ et P.Boudehent 76’), tous les trois transformés (D.Leyds 36’, 71’ et 77’) et une pénalité (D.Leyds 43’). Malgré ce match perdu les Ciel & Blanc arrachent un point de bonus défensif.

Ce nouvel échec, une semaine après celui face à Toulouse ne fait pas les affaires du Racing 92 qui s’enfonce au bas du classement du Top 14. Les joueurs de Laurent Travers vont devoir rapidement rependre du poil de la bête pour espérer battre la Section Paloise, la semaine prochaine à la Paris La Défense Arena.