33 C
Courbevoie
vendredi 19 juillet 2024
- Publicité -

Deux bandes dessinées s’affichent sur la passerelle éphémère d’Altiplano

Jusqu’à sa disparition à la fin de l’été prochain, la passerelle éphémère d’Altiplano s’habille de deux bandes dessinées originales.

Des histoires étonnantes le long d’une passerelle. Jusqu’à sa disparition à la fin de l’été prochain, la passerelle éphémère d’Altiplano ouverte au printemps 2021 pour contourner le chantier du futur siège d’Enedis s’habille de deux bandes dessinées originales ainsi que celle d’un troisième récit. Sélectionnés à l’issue d’un Marché A Procédure Adaptée (MAPA) lancé par Paris La Défense, trois auteurs et illustrateurs ont investi l’infrastructure métallique.

Pour apporter un peu de gaité à cette passerelle provisoire longue d’une centaine de mètres, Sarah Ayadi, Olivier Crépin et Pierre-Laurent Daures racontent, chacun sous forme de bandes dessinées une histoire originale se déroulant dans le quartier d’affaires de La Défense.

Dans le premier récit, Adam, un serveur, et Seo-Hyun, start-uppeuse coréenne, se rencontrent dans un café de La Défense et tombent amoureux. Mais leur idylle sera entachée d’une embuche… Autre histoire à découvrir, celle d’Elisabeth. Artiste en fin de carrière, elle est invitée à créer une sculpture à La Défense, mais ne trouve pas d’inspiration. Et pour compléter ces deux histoires de trente cases, un troisième récit composé de strips en petit format, vient aussi s’incruster sur les palissades. Un mystérieux personnage dépose des pots de fleurs un peu partout dans le quartier…

Les deux BD sont à découvrir jusqu’en septembre prochain sur la passerelle éphémère d’Altiplano – DR
- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles