17.8 C
Courbevoie
samedi 25 mai 2024
- Publicité -

Le démontage de la grue accidentée de la tour Hopen va enfin pouvoir débuter

Un peu moins de quatre mois après l’incroyable accident, la grue endommagée de la tour Hopen va enfin être démontée.

Elle commençait à faire partie du paysage. Un peu moins de quatre mois après son incroyable accident, la grue endommagée de la tour Hopen va enfin être démontée. Perchée au 26ème étage du building haut d’environ 170 mètres, l’engin de levage avait vu le 27 février dernier sa flèche relevable se plier sur elle-même, pendouillant dans le vide. Quelques jours plus tard, l’appareil avait finalement été pivoté afin de placer la flèche accidentée au-dessus du toit du building et de l’amarrer solidement à l’aide de sangles.

Depuis début mars, rien n’avait bougé. Les équipes d’Eiffage qui mènent le chantier de rénovation et de surélévation de l’ancienne tour Adria, accompagnées par celles de Liebherr, le fabricant de la grue, se penchaient sur la méthode de démontage de la grue.

Si le recours à un hélicoptère a été envisagé, ainsi que le découpage de la flèche morceau par morceau, c’est finalement la solution d’une nouvelle grue qui a été choisie. Depuis quelques jours une énorme grue mobile capable de lever 750 tonnes a été déployée pour monter sur la terrasse du 26ème étage une nouvelle grue à flèche relevable, similaire à la première. Une installation qui doit se terminer à la fin de la semaine. La semaine prochaine la nouvelle grue sera rehaussée par un mécanisme interne afin d’atteindre la hauteur de la première grue mitoyenne. Une fois opérationnelle, l’engin démontera alors la première grue accidentée. Une opération qui devrait s’achever si tout va bien d’ici la mi-juillet. La nouvelle grue pourra ainsi permettre à Eiffage de reprendre les travaux de rehaussement du gratte-ciel, même si le chantier de rénovation n’a jamais été interrompu à l’intérieur des étages existants.

Dans un premier temps une bourrasque de vent avait été avancée pour justifier cet accident rarissime, qui rappelons-le n’a causé aucune victime. Mais selon nos informations les conditions climatiques ne sont pas l’unique raison. Ce jour-là, l’appareil était en effet en maintenance et une erreur humaine serait à l’origine de l’accident. De son côté Eiffage, ne confirme rien et indique qu’un expert a été nommé pour réaliser « les investigations nécessaires ».

La nouvelle grue sera opérationnelle à la fin de semaine prochaine – Defense-92.fr
- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles