10.7 C
Courbevoie
mercredi 17 avril 2024
- Publicité -

Appel à projets Empreintes : un ensemble bas-carbone pour faire oublier l’encombrant échangeur routier de la Demi-Lune

Paris La Défense a dévoilé ce mardi en marge du Mipim l’équipe lauréate pour aménager le vaste site de la Demi-Lune.

No man’s land, le secteur de la Demi-Lune va enfin entamer une profonde mutation. Symbole de l’époque du tout-voiture des années 70, ce vaste échangeur routier en partie désaffecté, enclavé entre le centre commercial Westfield Les 4 Temps, les tours Kupka et Pacific, le Japan Bridge et l’immeuble de Spaces va s’effacer pour laisser place à un vaste complexe immobilier et une infrastructure routière apaisée.

Le complexe se composera de trois bâtiments – Inside Outside

Intégré à l’appel à projets Empreintes lancé il y a tout juste deux ans par Paris La Défense, le site de la Demi-Lune à Puteaux a trouvé un nouvel avenir quatorze ans après l’abandon de la tour Signal. Cette désignation succède aux sites Segoffin, Jean Moulin et Liberté. Le site Gambetta ayant finalement été écarté par Paris La Défense pour des raisons techniques.

L’ensemble mixte proposera de nombreux usages – Cau

En marge du Mipim, l’établissement public chargé d’aménager et de gérer le quartier d’affaires a choisi officiellement ce mardi –face au projet de l’équipe d’Unibail-Rodamco-Westfield– l’équipe de Linkcity et Crédit Agricole Immobilier Corporate et Promotion, associée aux architectes l’AUC, XDGA et aux paysagistes Inside Outside pour transformer d’ici à 2031 cette vaste emprise d’1,5 hectare. L’équipe a imaginé un ensemble immobilier mixte et bas-carbone de 62 000 mètres carrés alliant résidence étudiante, hébergements, bureaux, école, espace culturel et sportif ou encore food-court. « On a pris le parti de ne pas viser la grande hauteur mais de prouver que nous sommes dans une nouvelle génération de projets, plus vertueuse et sobre », s’est exprimé Pierre-Yves Guice, le directeur de Paris La Défense.

La colline paysagère servira de socle pour les trois bâtiments – DR

Le premier bâtiment, haut de 90 mètres pour une trentaine d’étages, sera le plus monumental. Cette tour formant un hexagon abritera sur un peu moins de 30 000 mètres carrés un programme mixte, avec des premiers niveaux dédiés à de la restauration, et en étages, une école d’enseignement supérieur, quelques espaces de bureaux, un hôtel et à son sommet, des « appartements-ateliers ». Autour d’une structure poteau-poutre en béton bas carbone, le gratte-ciel sera constitué de planchers bois CLT (un bois lamellé croisé particulièrement résistant). Jouant la carte de la répétition selon le building concept « ArchiSobre » développé par Bouygues Bâtiment Île-de-France, elle atteindra le seuil 2025 et visera le seuil 2028 de la réglementation. Son impact carbone sera également fortement réduit par le recours aux différentes familles de matériaux biosourcés et par une démarche ambitieuse de réemploi et de construction hors site.

Le complexe abritera notamment une offre d’hébergement – Artefactorylab

Deux immeubles d’environ 12 000 mètres carrés chacun pour une vingtaine d’étages s’élèveront sur près de cinquante mètres de part et d’autre du bâtiment principal. Selon les concepteurs, ils atteindront le seuil 2028 de la réglementation. Ces deux immeubles seront conçus avec les mêmes principes que le bâtiment principal : structure poteau-poutre en béton bas carbone et planchers en bois CLT. L’un hébergera une résidence étudiante et l’autre une résidence classique d’hébergement accompagnée de services.

Le projet doit être érigé d’ici à 2031 – Artefactorylab

« Nous inscrivons Demi-Lune comme un projet démonstrateur. Le projet urbain parvient en effet à apaiser et à résoudre une situation particulièrement complexe, tout en démontrant la pertinence de la grande hauteur à l’heure du bas carbone. », indique Laurent Mourey, directeur général de Linkcity. « Dans cet environnement complexe, Demi-Lune s’inscrit comme un démonstrateur de la transition écologique et technologique tout en améliorant le cadre de vie des habitants », s’est pour sa part exprimé Thomas Péridier, directeur de la promotion tertiaire de Crédit Agricole Immobilier Corporate et Promotion.

La colline paysagère servira de socle pour les trois bâtiments – Artefactorylab

L’ensemble s’articulera au sein d’un nouveau parc arboré d’un hectare imaginé comme une « colline paysagère ». Ouvert à tous, ce cœur d’îlot généreux orné d’un étang promet d’offrir de nombreuses activités avec entre autres un mur d’escalade et des terrains de sport. Pour les porteurs du projet et Paris La Défense, la création de ce vaste espace vert en lieu et place de l’actuel nœud routier -servant notamment d’accès pour le parking du centre commercial- permettra de lutter contre les îlots de chaleur urbaine tout en offrant un ancrage esthétique des trois bâtiments dans « un paysage nouveau et inattendu ».

L’ensemble doit proposer de nombreux usages – Artefactorylab
- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles