21.5 C
Courbevoie
dimanche 9 mai 2021

Atos décroche un gros contrat pour le Grand Paris Express

La Société du Grand Paris a attribué le marché de fourniture du Réseau Multi-Services et des systèmes de surveillance des espaces des futures lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express.

La ligne 15 du Grand Paris Express passera par le quartier d’affaires de La Défense. Mais pas avant 2030. D’ici là les ingénieurs de la Société du Grand Paris (SGP) qui porte le projet de métro en rocade devront bâtir la station de La Défense dont l’emplacement a dû être changé en raison de la densité du quartier. Alors que les premiers travaux de la ligne 15 Ouest (Pont de Sèvres – Saint-Denis-Pleyel) via La Défense et Nanterre doivent être lancés d’ici quelques années après une nouvelle enquête publique qui débutera prochainement, la SGP vient de notifier le marché pour le développement et le déploiement du Réseau Multi-Services (RMS) des lignes 15, 16 et 17 à un groupement piloté par Atos (Bull), associé à Axione et à Siemens.

Ce marché, d’un montant de 153 millions d’euros pour un horizon de fin de déploiement en 2030, inclut aussi la fourniture des systèmes de vidéo-surveillance, de contrôle d’accès et de détection d’intrusions ainsi que la téléphonie et l’interphonie de l’ensemble des gares et ouvrages de ces lignes.

Le Réseau Multi-Services est un système de communication sécurisé desservant toutes les gares, les tunnels et les ouvrages de service. Il permet la communication à très haut débit entre le poste de commande centralisé qui supervise les métros automatiques, les rames et l’ensemble des équipements soit près de 13 000 cameras, 11 000 accès contrôles ou encore 975 bornes d’appels.

Ce marché prévoit notamment l’intégration de solutions innovantes comme la Détection Automatique d’Incidents (DAI) utilisant des algorithmes intelligents d’analyses d’images pour déceler automatiquement des colis suspects, des fumées ou départs de feu, des mouvements de foule ou un niveau d’occupation anormal.

Enfin, le marché intègre également une étude globale de mise en œuvre de la politique et des mécanismes de cybersécurité afin de protéger l’ensemble des systèmes du Grand Paris Express contre d’éventuelles intrusions conformément aux recommandations les plus exigeantes fixées par l’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI).

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles