8.8 C
Courbevoie
mercredi 28 février 2024
- Publicité -

De la Porte Maillot à Nanterre en passant par La Défense, le chantier d’Eole progresse malgré l’énorme retard

Alors que les travaux du prolongement de la ligne E du RER accusent un important retard, le chantier va franchir d’ici quelques semaines une nouvelle étape : les premiers essais.

Le gros œuvre des trois nouvelles gares est désormais « presque » terminé. Pourtant le colossal chantier d’Eole est loin de l’être. Alors que les travaux du prolongement de la ligne E du RER accusent un important retard, le chantier va franchir d’ici quelques semaines une nouvelle étape autant importante que symbolique : les premiers essais. D’ici là, Porte Maillot, La Défense et Nanterre – La Folie, les trois nouvelles gares d’Eole vont s’habiller de leurs décorations et diverses installations techniques.

Le gros œuvre de la gare de la Porte Maillot est quasiment terminé – Defense-92.fr

Sous l’imposante place de la Porte Maillot à Paris, l’ultime grue s’active de jour comme de nuit pour d’ici à son démontage en mars prochain, hisser à trente-cinq mètres de profondeur, les derniers matériaux. Car il faut faire vite. Le groupe Bouygues qui mène le chantier dans le secteur doit restituer dans les prochaines semaines à la ville de Paris la place pour son réaménagement final en vue des Jeux Olympiques. « Nous entrons dans la dernière ligne droite », se félicite Xavier Gruz, le directeur des travaux pour SNCF Réseau.

La gare de la Porte Maillot sera surplombée par une verrière monumentale – Defense-92.fr

Surplombée d’une verrière monumentale de cent-quatre-vingt mètres de long pour huit de large, « l’équivalent de la tour Montparnasse allongée », s’amuse Xavier Gruz, les deux quais de la gare baignés de lumière naturelle sont bientôt prêts et les équipements techniques comme les escalators et ascenseurs sont encore en cours d’installation.

Le quai central de la gare de La Défense offrira aux voyageurs une largeur de vingt-cinq mètres de large – Defense-92.fr

Quatre kilomètres plus à l’Ouest alors que Courbevoie se libère de ses emprises, la gare cathédrale de La Défense s’habille progressivement de ses revêtements. La mezzanine dominant le grand quai central de vingt-cinq mètres de large est terminée. Les parois miroirs ondulés des murs latéraux de la station sont en cours de pose tout comme le faux plafond en bois. Le parquet en bois sera lui posé dans la foulée. Comme à la Porte Maillot, les nombreux escaliers mécaniques et divers élévateurs sont toujours en train d’être installés. L’impressionnante faille qui permettra d’accéder à la gare depuis le Cnit et son nouveau niveau de commerces est également en cours aménagement comme les correspondances vers les quais du RER A et des lignes L et U du Transilien ainsi que du tramway T2. « L’aménagement de la gare sera terminé cet été », précise Xavier Gruz.

L’un des futurs accès de la gare de La Défense depuis le parvis, au niveau du Cnit – Defense-92.fr

Toujours plus vers l’Ouest, à Nanterre-La Folie, la troisième nouvelle gare créée pour Eole, les travaux sont proches de la fin. Beaucoup moins complexe -puisque construite à ciel ouvert-, la gare est dominée par le nouveau siège de Vinci. Ces quatre quais -pour six voies- sont encore en plein travaux et attendent leur sol définitif, escalators et ascenseurs.

Le chantier de la gare de Nanterre-La Folie va s’achever dans quelques mois – Defense-92.fr

Du côté des équipements ferroviaires dans les tunnels il reste encore beaucoup à faire, et en peu de temps. La quasi-totalité des rails a été posée, depuis le saut-de-mouton à Nanterre où Eole se raccordera à la ligne J du Transilien et à celle des trains normands, jusqu’à l’actuel terminus du RER E, Haussmann Saint-Lazare. Ne restent plus que quelques centaines de mètres de voies à déployer à Porte Maillot ainsi que l’ultime raccord à Paris Saint-Lazare permettant de sceller pour de bon la ligne E à son extension. Parallèlement l’installation des caténaires et équipements de signalisation va se poursuivre jusqu’en mai.

La future « faille » de la gare de La Défense – Defense-92.fr

Le début de l’été sera alors une période cruciale pour Eole. « Le dimanche 25 juin les infrastructures techniques seront mises en service », indique Xavier Gruz. Un branchement à la ligne E qui nécessitera une fermeture de la gare de l’Est de quelques heures.

La gare Eole de La Défense offrira une correspondance directe avec les quais du RER A et des lignes L et U du transilien ainsi que la ligne T2 du tramway – Defense-92.fr

A partir de là, pourront débuter les premiers essais. Dès cet été et la réception des nouvelles rames RER NG, la SNCF entamera les marches à blanc. Une étape indispensable jusqu’à la mise en service d’Eole vers Nanterre-la-Folie au printemps 2024. Mais cette mise en service programmée à l’origine pour fin 2022 ne sera que partielle avec seulement quatre trains par heure, et uniquement entre 10 heures et 16 heures. La faute à la grande difficulté pour la SNCF de déployer son système de semi-automatisation NExTEO. Pour aller à Mantes-la-Jolie, le terminus de la ligne il faudra même attendre la fin 2026…

Au départ de la gare de la Porte Maillot en direction de La Défense – Defense-92.fr
- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles