10.7 C
Courbevoie
mardi 23 avril 2024
- Publicité -

Appel à projets Empreintes : Quartus remporte le site Liberté avec ses immeubles bas-carbone réversibles

Le groupement porté par Quartus a été retenu par Paris La Défense pour ériger un ensemble de quatre bâtiments bas-carbone, dont deux à usage réversible.

C’est avec un complexe de quatre bâtiments bas-carbone, dont deux à usage réversible que Quartus a su séduire le jury du concours Empreintes. Lancé il y a tout juste deux ans, Paris La Défense a révélé ce mardi à l’occasion du Mipim, à Cannes, le groupement sélectionné pour le site « Liberté » à Puteaux quelques mois après les sites de Segoffin et Jean Moulin.

Porté par le groupement représenté par Quartus -qui intervient ainsi pour la première fois à La Défense- accompagné, pour la maîtrise d’œuvre, par les agences Baumschlager Eberle Architectes et Itar Architectures, associées à l’urbaniste-paysagiste Wald, le projet doit venir s’insérer à l’horizon 2030/2031 sur une partie désaffectée depuis 2019 du boulevard circulaire, rebaptisé boulevard Patrick Devedjian.

Le projet se composera de quatre bâtiments – Wald

Développant une surface d’environ 17 000 mètres carrés, l’ensemble se composera de quatre bâtiments bas-carbone baptisés : Proue, Belvédère, Connecteur et Promenade. Le projet ambitionne de proposer un ensemble d’immeubles fonctionnant comme un îlot mixte dont chaque partie anticipe les usages futurs répondant aux aspirations tant des habitants que des salariés ou des visiteurs de passage. Quartus assure que chacun des bâtiments disposera d’un socle vivant afin de garantir un rez-de-ville animé avec, par exemple, des cafés tiers-lieu, restaurants, commerces de proximité, cabinet médical, salle de sport ou conciergerie.

« La réversibilité des deux bâtiments centraux a d’ores et déjà été intégrée anticipant notamment un usage d’enseignement, en bureaux ou en hôtellerie. Les immeubles résidentiels, de part et d’autre, sont quant à eux conçus pour accueillir une large palette de produits immobiliers résidentiels », indique Quartus précisant que « les activités aujourd’hui projetées pourront évoluer » et que « la réflexion menée en open-innovation permettra en effet d’affiner la programmation commerciale en cohérence avec l’environnement et les usages futurs ».

La promenade du projet – Baumschlager Eberle Architectes

Le bâtiment « Proue » surplombera les autres immeubles depuis la pointe Ouest. Pouvant accueillir des logements étudiants, il intégrera par exemple un café-restaurant ainsi que des infrastructures médicales (cabinet, officine,…). Ouvert sur la large faille centrale, « Belvédère » sera dédié à un usage tertiaire ou d’hôtellerie. L’immeuble proposerait un local à vélos partagé, un atelier de réparation et un café associatif. Un café-restaurant dynamisera son socle, tourné vers Puteaux. Dialoguant avec les autres immeubles de Puteaux, « Connecteur » pourrait aussi héberger une offre tertiaire ou de bureaux. Il disposerait d’une terrasse aménagée au dernier étage, d’un café-restaurant et d’un commerce alimentaire. Enfin, à l’Est, « Promenade » se dressera en continuité de la rue de la République et clôturera l’ensemble immobilier avec une offre de logements de type coliving. Bénéficiant d’un environnement très paysagé, le programme prévoit l’installation d’un café et d’une salle de sport.

La façade alliera des éco-briques et du bois – Baumschlager Eberle Architectes

Particularité du projet, les immeubles ont été conçus dans une logique de neutralité afin de garantir la réversibilité de leurs usages selon l’évolution des besoins exprimés. « La mutation d’un immeuble neutre, en effet, n’induit que des modifications mineures, ce qui n’alourdit pas le bilan carbone de l’opération », indique le communiqué. D’un point de vue administratif, cela se traduira par le premier permis de construire « sans affectation » à Paris La Défense.

Plusieurs espaces verts sont prévus de part et d’autre de l’ensemble, avec, côté Ouest, une butte boisée. Des vallons intermédiaires sont prévus entre Proue et Belvédère ainsi qu’entre Connecteur et Promenade. Les failles accueilleront des circulations piétonnes ainsi que des mobilités douces et constitueront de réelles réserves de biodiversité, avec notamment des nichoirs et des perchoirs. Côté Est, un cheminement paysager s’inscrira dans le projet de transformation du boulevard Patrick Devedjian porté conjointement avec le département des Hauts-de-Seine. Les toitures de l’ensemble seront plantées sur près de 1 300 mètres carrés.

La faille centrale permettra de créer une connexion entre Puteaux et le boulevard Patrick Devedjian – Baumschlager Eberle Architectes

« L’enjeu est ici de créer une liaison douce et apaisée entre deux univers urbains, celui de La Défense et celui plus faubourien de Puteaux. Nous avons imaginé un projet écologique favorisant le retour du vivant en ville autour d’un ensemble de bâtiments réversibles, avec beaucoup d’espaces verts et animés dans la continuité de la promenade urbaine. Ce projet porte l’ambition de proposer de nouvelles façons d’habiter La Défense », précise Emmanuel Launiau, président de Quartus.

Enfin, le projet entend faire la part belle à l’art en prolongeant le vaste musée à ciel ouvert du quartier d’affaires existant. « Ce parcours artistique entre les émergences du projet renforcera ainsi le lien naturel entre le centre-ville de Puteaux et le cœur de Paris La Défense », assure Quartus.

La promenade du projet – Baumschlager Eberle Architectes
- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles