17.1 C
Courbevoie
samedi 15 juin 2024
- Publicité -

Les services de secours s’entrainent à une soirée cauchemardesque à la Paris La Défense

La préfecture des Hauts-de-Seine a organisé un exercice géant pour simuler un accident majeur dans la plus grande salle de spectacles d’Europe. Près de 400 personnes ont été mobilisées pour cette fausse nuit d’horreur

C’est un scénario que personne ne veut voir, pourtant la préfecture l’a imaginé pour se préparer au pire. A un peu plus d’un an des Jeux Olympiques de Paris 2024 la préfecture des Hauts-de-Seine a organisé un exercice géant pour simuler un accident majeur dans la plus grande salle de spectacles d’Europe.

Ce mardi soir, il est un peu plus de 23 heures quand une tribune fictive de 15 000 personnes s’effondre, rappelant la catastrophe de Furiani en 1992. Si les services de l’État n’ont pas pu faire venir autant de figurants, ce sont tout de même 150 personnes qui se sont glissées dans la peau de victimes. Et certaines ont parfaitement joué leur rôle en criant de douleur.

Pour venir en aide à nombreux blessés ce sont 250 secouristes (pompiers, médecins, policiers, membres de la Croix Rouge,… qui ont été mobilisés. Selon leur état de gravité, les victimes étaient dirigées vers un poste médical avancé érigé dans l’enceinte. Les victimes étaient ensuite dirigées dans un ballet d’ambulances vers les différents hôpitaux de la région. Les victimes décédées étaient quant à elle figurées par des mannequins.

Et le bilan de cette catastrophe fictive est très lourd. Dans un premier bilan dix-sept personnes ont perdu la vie, dont un enfant, le pronostic vital est engagé pour une trentaine de personnes et quarante-six victimes sont en urgence relative.

« Comme l’Arena est une salle difficile d’accès, on travaille régulièrement sur des conditions d’intervention pour être capables, si un jour il se passe quelque chose, de porter secours le plus rapidement et efficacement possible à de potentielles victimes », a expliqué à l’AFP Sandra Guthleben, directrice de cabinet du préfet des Hauts-de-Seine.

Cet exercice a permis aux différents services de secours de tester la planification spécifique de cette salle inaugurée en octobre 2017 et d’approuver la coordination des services dans tous les aspects de la gestion d’une crise impliquant de nombreuses victimes (schéma d’alerte, chaîne de commandement, intervention des secours…).

Pouvant accueillir jusqu’à 40 000 spectateurs, la Paris La Défense Arena est l’enceinte de résidence des joueurs du Racing 92. Tout au long de l’année de nombreux artistes français et internationaux se produisent dans des concerts souvent monumentaux. L’année prochaine la Paris La Défense Arena recevra les épreuves de natation et water-polo pour les Jeux Olympiques, puis les épreuves de natation pour les Jeux Paralympiques. Pour permettre cette transformation, deux bassins olympiques seront montés, là même où évoluent les Racingmen.

Ce n’est pas la première fois que la préfecture réalise un tel exercice. En novembre dernier la préfecture avait simulé une soirée sauvage dans les sous-sols de La Défense virant un drame. Il y a quelques années, les services de l’État s’étaient entrainés à un attentat dans le centre commercial Westfield Les 4 Temps.

- Publicité -

Articles similaires

Suivez-nous

- Publicité -

articles les plus lus

- Publicité -

Derniers articles